Renouvellement du parc automobile : Des cars de 26 et 40 places vont remplacer les gbakas

Renouvellement du parc automobile : Des cars de 26 et 40 places vont remplacer les gbakas

Sur les quelque 398 000 véhicules qui circulent dans le pays, plus de 80% sont vieillissant

Face aux médias, Louamé Casimir, assistant principal du directeur général du Fonds de développement du transport routier (Fdtr), a annoncé mercredi, à son siège de Cocody, qu’à partir de cette année des cars neufs de 26 et 40 places seront mis en circulation pour remplacer les minicars appelés « gbaka » qui servent de transport urbain mais également pour l’interurbain. « Le projet est lancé. Le gouvernement a pris des contacts avec des partenaires », explique-t-il.Même s’il n’a pas avancé de calendrier ni le nombre de véhicules attendus, Louamé Casimir rassure que « c’est énorme ».

L’assistant principal du patron du Fdtr intervenait à l’occasion d’une conférence de presse des entreprises ayant la gestion des nouveaux taxis dénommés « Ivoire taxi ». L’acquisition de ces véhicules qui devrait s’étendre « sur cinq ou six ans », selon le conférencier, s’inscrit dans le cadre du renouvellement du parc automobile ivoirien chiffré à plus de 398 000 véhicules. Cependant, plus de 80% de ces véhicules (l’âge varie de 15 à 25 ans) sont vieillissants. Pour apporter une réponse à cette situation, le gouvernement a décidé de renouveler le parc automobile ivoirien par l’acquisition de 50 mille nouveaux automobiles sur cinq ans. C’est dans ce contexte que des accords ont été signés avec plusieurs opérateurs dont des Indiens.

L’opération Ivoire taxi fait partie de ce projet. Le 26 novembre 2017, ce sont 10 entreprises opérant dans toutes les communes d’Abidjan qui ont reçu chacune 10 taxis neufs. Depuis le 13 janvier, ces entreprises bénéficiaires de cette phase pilote se sont constituées en un groupement (G10). Kouassi Evelyne de N3H Entreprise qui a été portée à la tête de cette organisation s’est félicitée du programme. «Nous remercions le gouvernement pour cette initiative», a-t-elle déclaré.

Selon les responsables du Fdtr, d’autres taxis devraient renforcer ces 100 premiers avec l’implication de plusieurs autres entreprises. Avec ces nouveaux taxis, dotés de nouvelles technologies de l’information et de la communication, qui tendent à contribuer à la professionnalisation du secteur, ce sont au moins 200 emplois qui ont vu le jour. Dans les mois à venir, le G10 a promis de faire le bilan de ses activités.

Lire la suite sur sur Fraternité Matin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.