Répondant à l’exigence de restructuration de la CEI, le gouvernement Ouattara affirme qu’ une remise à plat de la CEI ne pourra que retarder le scrutin

Répondant à l’exigence de restructuration de la CEI, le gouvernement Ouattara affirme qu’ une remise à plat de la CEI ne pourra que retarder le scrutin

Le porte-parole du gouvernement ivoirien, Bruno Koné, a affirmé mercredi qu’ »une remise à plat » de la commission électorale indépendante (CEI), structure en charge de l’organisation de la présidentielle du 25 octobre, comme l’exigent certains leaders de l’opposition « ne pourra que retarder » le scrutin, à l’issue d’un Conseil des ministres.

« On ne peut pas à trois ou quatre semaines des élections demander ou exiger une remise à plat de la CEI, ça ne peut pas être compris, ça ne pourra que retarder la tenue » du scrutin, a dit Bruno Koné, devant la presse.

Une remise en cause de la commission électorale « signifie que nous repartons dans de nouvelles incertitudes en ce qui concerne notre pays. Nous comptons dépasser cela puisque notre pays a retrouvé la normalité », a-t-il ajouté.

Des leaders de l’opposition ivoirienne réunis au sein de la Coalition nationale pour le changement (CNC), un groupement de partis politiques, ont annoncé pour le 28 septembre une « marche » sur la RTI (télévision publique) et la CEI pour interpeller le gouvernement sur cette question.

« Plutôt que d’aller marcher sur la RTI, elle (l’opposition) ferait mieux d’aller marcher pour rencontrer les électeurs ». La télévision publique « n’est qu’un instrument d’information des populations », a-t-il expliqué.

« Ceux qui veulent vraiment participer à l’élection sont en campagne, vont à la rencontre des électeurs sur le terrain et présentent leurs programmes. C’est ce que nous conseillons à ces personnes-là » qui « vont avoir l’occasion de passer à la RTI et de parler aux Ivoiriens » selon un programme annoncé par la télévision d’Etat.

Pour M. Koné, « la solution n’est pas la rue ni de faire le brave en cherchant à défier les forces de l’ordre (…) puisque les Ivoiriens ont compris le jeu de ces personnes qui veulent retarder les élections ou justifier en avance leur échec aux élections ».

« Que ces personnes sortent de ce jeu et se remettent complètement dans le jeu démocratique ouvert », a-t-il lancé.

Une manifestation des jeunes de la coalition nationale pour le changement, menée du 10 au 11 septembre, a fait « deux morts, plus d’une cinquantaine de blessés et une vingtaine d’arrestations », selon l’opposition.

Par Patrice ALLEGBE

Source: Alerte info

About Tjefin

2 comments

  1. ….Souvent, il vaut mieux arriver en retard à un IMPORTANT rendez-vous que JAMAIS parce que; pressé par le TEMPS; on a conduit IMPRUDEMMENT et on a fait un accident mortel…
    PAROLE D’UN SAGE

  2. Cette élection doit être reportée
    sans une remise à plat de la composition de la CEI, sans un accès de l’opposition aux médias, sans désarmement des dozos, sans compromis nécessaire sur l’éligibilité de Ouatara Dramane

    C’est mort! POURQUOI?
    Ouatara est inéligible toujours malgré l’arrête de la Cour Constitutionnel de Mr Touré qui le déclare candidat ”dérivé”. ça veut absolument rien dire car Ouatara demeure inéligible au regard de la Constitution. Il fallait changer cette loi par référendum ou négocier avec l’opposition pour régler ce problème.

    Mais non, on a fanfaronner, inauguré des ponts, chasser les leaders proGbagbo, pratiquer le rattrapage ethnique etc…
    Depuis la mise en place de la CEI on n’a pas cessé de dénoncer cette CEI jour après jour depuis plus de 3 ans….

    On a fait le sourd, on a imposé Youssouf Bakayoko le qualifiant “”d’expert??? (sic)””, on a manipulé la CEI au profit de Ouatara Dramanre au lieu de la mettre au coeur d’un débat et d’une discussion pour trouver des compromis…

    Et là on entend quoi? Que cela va retarder l’élection?

    Eh bien que cette élection soit retardée. d’autant que l’opposition d’abord FPI, puis CNC réclame un compromis sur la CEI et récuse ce Youssouf Béakayoko! Et depuis plus de 3 ans!

    Que cette élection soit retardée, cela ne va pas nous faire tomber le ciel sur la tête! mais nous fera gagner sur la violence et l’incertitude.

    Ouatara Dramane prend de gros risques avec ces questions qu’il veut éluder facilement et il prend de gros risques en allant à cette élection dont le processus est contesté et contestable.

    c’est pas possible cette élection.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE