Réponse à la tentative de comparaison faite par “Le Patriote”: Mandela-Ouattara, c’est comme le jour et la nuit. Mandela a libéré le Noir. Ouattara est un collabo! | eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France Réponse à la tentative de comparaison faite par

Réponse à la tentative de comparaison faite par “Le Patriote”: Mandela-Ouattara, c’est comme le jour et la nuit. Mandela a libéré le Noir. Ouattara est un collabo!

C’EST MECONNAÎTRE LA VIE ET LE COMBAT POLITIQUE DE NELSON MANDELA QUE DE LE COMPARER A ALASSANE DRAMANE OUATTARA

«Pour la paix, il donne tout: Ouattara comme Nelson Mandela». C’est le titre qui barrait la Une du quotidien pro-ouattara, Le Patriote hier lundi 26 mai 2014.

Ainsi donc, nos confrères ont osé comparer l’icône de toute l’afrique qu’est nelson mandela au parrain d’une rébellion armée. a force de vouloir plaire aux hommes politiques, on finit souventes fois par perdre notre humanité. C’est-à-dire ce qui fait qu’on est des êtres pensants dotés d’une lucidité qui nous conduit à refuser de mentir volontairement et grossièrement. mettre dans le même panier, Alassane Dramane Ouattara et Nelson Mandela, c’est ignorer l’histoire de l’afrique politique.

L’unique chose qui rapproche ouattara et mandela, c’est que les deux ont eu à prendre les armes. Mais la comparaison s’arrête là. Car la raison de la prise des armes diffère de l’un à l’autre. Pendant longtemps, l’afrique du sud a été prise en otage par des blancs racistes. Ceux-ci y avaient installé un régime ségrégationniste. Ils y pratiquaient l’apartheid. C’est-à-dire un régime où l’homme noir était totalement chosifié. Il était considéré comme un soushomme. Les noirs étaient interdits d’accès dans les quartiers huppés des blancs, vivant dans des taudis.

MANDELA A LUTTE CONtRE L’OPPRESSEUR

Les jeunes noirs ne pouvaient pas fréquenter les mêmes écoles que les jeunes blancs. Les noirs étaient traités comme des animaux et maltraités par les blancs sur leurs propres terres. et cela avec le soutien actif des occidentaux. C’est contre ce régime ségrégationniste, l’apartheid, que Nelson Mandela, s’est élévé pour instaurer en Afrique du sud, une société d’égalité entre le blanc et le noir. Mandela a combattu les blancs de l’Afrique du sud pour restaurer la dignité du noir sud-africain. Nelson Mandela s’est donc battu contre les occidentaux pour la dignité de toute l’Afrique, au-delà de son pays. C’est pourquoi il est à juste titre l’icône de toute l’afrique dont il constitue une grande fierté.

OUATTARA EST UN COLLABO DES BLANCS

Contrairement à mandela, Alassane Dramane Ouattara est un collabo de l’occident et donc de l’oppresseur. Là où Mandela s’est battu pour libérer l’homme noir de la domination du blanc, Ouattara, lui, se bat pour assujettir le noir à la domination du blanc. Le président Gbagbo l’avait très vite compris en prévenant, durant la campagne présidentielle de 2010, les ivoiriens de ce que Ouattara était le candidat de l’étranger. L’étranger dont il parlait était l’occident. aujourd’hui, tout le monde aura compris que ouattara n’est, en réalité, qu’un pion qu’utilise la France pour avoir la mainmise totale sur les richesses de la Côte d’Ivoire au mépris des intérêts des ivoiriens. Ouattara travaille donc contre les intérêts de l’afrique au profit des occidentaux. Il ne peut donc pas être une fierté pour l’Afrique comme l’est Mandela.

MANDELA A PAYE DE SA LIBERTE POUR LIBERER LE NOIR

Tout le monde le sait, Nelson Mandela a passé 27 ans de sa vie dans la prison de Robben Island pour libérer l’homme noir de l’apartheid. en ce moment-là, son mouvement était traité de mouvement terroriste par l’occident qui le vénère aujourd’hui. A l’opposé, Ouattara, lui, n’a jamais connu les affres de la prison. il n’a jamais payé de sa liberté pour les autres. bien au contraire, après l’avoir installé au pouvoir et pour lui permettre de protéger tranquillement ses intérêts à la tête de la Côte d’Ivoire, l’occident a jeté Gbagbo dans sa prison à La Haye.

MANDELA A FAIT LA RECONCILIATION EN AFRIQUE DU SUD

Quand Mandela est sorti de prison et a été élu président de l’Afrique du Sud, il n’a pas mis en place une politique. Il a plutôt créé les conditions d’une vraie réconciliation. Il a tendu la main aux blancs qui, pendant des décennies, ont maltraité les noirs d’afrique du sud. Mieux, il a tendu la main à ses frères noirs qui, comme Ouattara, étaient utilisés par les blancs contre ses compagnons de lutte et lui. C’est ainsi qu’il a nommé Mangosuthu Buthelezi, ministre de l’intérieur. Qu’a fait Ouattara une fois installé au pouvoir ? Il a mis en place une machine de répression qui continue de faire la chasse aux pro-Gbagbo. Tous ceux qui ont été pris ont été matés et jetés en prison. Ceux qui ont eu la chance de fuir sont contraints à l’exil.

Tous les biens des pro-Gbagbo sont saisis et confisqués, leurs avoirs sont gelés et même leurs domiciles sont occupés de force par des partisans de ouattara. Pire il a également mis en place une politique de rattrapage ethnique (le mot rattrapage est de lui-même). Cette politique consiste à chasser tous les pro-Gbagbo des postes de responsabilité dans l’administration et à y placer les ressortissants de son groupe ethnique. Bien que Gbagbo soit différent de buthelezi.

Ces exemples qui montrent à l’évidence que ouattara est l’antithèse même de mandela peuvent être multipliés à souhait.

MANDELA N’AVAIT NI PRISONNIERS POLITIQUES NI EXILES

Nelson Mandela et alassane Dramane Ouattara sont deux hommes diamétralement opposés. L’un est le contraire de l’autre comme le jour et la nuit. Leur manière
de parvenir au pouvoir les différencie.

Mandela a fait la prsion et a gagné les élections. Ouattara n’a pas fait la prison. il a parrainé une rébellion et a pris le pouvoir par un coup d’etat. en plus, le traitement des opposants politiques est un indicateur qui éloigne Ouattara de Mandela. Le monde entier est témoin de l’exercice du pouvoir de Nelson Mandela. Il n’a pas rempli les prisons de son pays de ses opposants.

Sous Mandela, on n’a pas appris que des opposants politiques sud-africains ont été contraints à l’exil. Quand Nelson Mandela gouvernait son pays, il n’a pas fait de la torture un programme degouvernement. En Afrique du Sud, les opposants à Mandela n’ont pas eu leurs maisons pillées, ni occupées par des milices. Il n’a pas gelé les comptes des opposants. Et pourtant, Mandela a vécu les pires des situations dans son pays. Il est un martyr, à la différence de Ouattara qu’on tente de présenter comme une victime.

La triste réalité est qu’il est un vrai semeur de troubles. après 27 ans de prison, mandela avait des raisons valables pour persécuter etemprisonner ceux qui l’ont jeté en prison. Mais ce vilain sentiment ne l’a jamais animé. En Côte d’Ivoire, Alassane Dramane Ouattara bat le record des emprisonnements. Gbagbo, son bienfaiteur qui lui a permis de se porter candidat à la présidentielle de 2010, a été remis à la Cpi. Une possibilité de candidature que lui refusait Bédié, son allié d’aujourd’hui qui le
traitait de burkinabè dans son ouvrage «Les Chemins de ma vie». Gbagbo a discuté avec ceux qui ont pris les armes contre lui et qui ont tué des milliers d’ivoiriens.

Guillaume Soro, qui a réclamé la paternité de la rébellion et actuel président de l’hémicycle ivoirien, en est une illustration. Curieusement, quand aAassane Ouattara s’empare du pouvoir par les armes, il emprisonne en masse les ivoiriens. L’intolérance a dépassé les limites. Les opposants sont tués. ils sont en prison ou en exil. Pire, il a remis Gbagbo et blé Goudé à la CPI. Marguerite Gâdo, la mère de Laurent Gbagbo, est même en exil au Ghana sans émouvoir Ouattara. Son fils, Michel Gbagbo, sorti de prison à Bouna, est interdit de sortir du pays. Simone Ehivet Gbagbo, l’épouse de Laurent Gbagbo, croupit en prison à Odienné. Ouattara a érigé la torture en mode de gestion du pouvoir.

Ils sont nombreux, les ivoiriens, qui meurent de torture. avec un tel parcours et avec un Cœur de pierre, Ouattara ne peut pas ressembler à mandela. C’est cela la vérité!

MANDELA RECONCILIE, OUATTARA SEME LA HAINE

Comparer Alassane Ouattara à Nelson Mandela. C’est la prouesse qu’a réussie l’un des porte-voix du régime dictatorial qui a mis la Côte d’Ivoire sous coupe réglée depuis le 11 avril 2011 de triste mémoire. Comment des personnes dotées de raison qui n’ignorent pas l’histoire récente de la Côte d’ivoire et de l’Afrique peuvent-elles penser et écrire que Ouattara, grand ami des puissances impérialistes occidentales et fossoyeur des libertés devant l’eternel, marche dans les pas d’un repère mondial de la lutte pour les libertés comme Mandela? Doit-on voir dans cette démarche curieuse une sortie de route de griot en mal d’inspiration ou une autre facette du lobbying à outrance engagé par les communicants du palais en vue de polir quelque peu l’image du mentor ternie par les crimes abominables de la rébellion armée et sa gestion tyrannique des affaires de l’etat?

Les observateurs avisés ne mettront pas du temps pour comprendre qu’il s’agit d’une plaisanterie de mauvais goût. Disons-le tout net. Mandela et Ouattara, c’est comme le jour et la nuit. Les deux hommes sont simplement antinomiques. Ils s’opposent par leurs rapports respectifs avec l’occident, leur conception de la liberté, Leur parcours, les actes qu’ils ont posés et la réputation qu’ils ont laissée à l’histoire. Les faits sont là pour l’attester. Sur le seul plan de la réconciliation, l’on se rend compte que Ouattara ne marche pas dans les pas de Mandela.

Malgré les 27 années passées injustement en prison, le héros de la lutte contre l’apartheid a surpassé ses ressentiments et les meurtrissures de ses frères noirs pour conduire le peuple sud-africain à la réconciliation. Madiba, en patriote convaincu, a réussi à transformer les differences raciale, ethnique et sociale des Sud-africains en une richesse nationale avec laquelle il a réussi à construire la nation arc-enciel. La Commission Dialogue et Vérité mise en place par Mandela et dirigée par Desmond Tutu, un homme réputé impartial, avait la main libre pour faire son travail en toute indépendance avec pour mission de faire éclater la vérité et poser les jalons de la réconciliation après le pardon des offenses et la réparation des préjudices. en Afrique du Sud, Mandela n’a pas instauré une justice des vainqueurs ou inventé une politique de rattrapage ethnico-racial au profit de ses partisans.

En père de la nation, soucieux de l’intérêt général et de la cohésion nationale, le chef historique de l’ANC a opté pour la justice sociale, la paix durable et la réconciliation vraie. En Côte d’Ivoire, ouattara a pris un chemin diamétralement opposé à celui de Mandela. Le vainqueur de la guerre postélectorale ne s’est pas débarrassé de son manteau partisan et l’esprit de belligérance.

Ouattara est resté chef de son clan et continue de mener une guerre féroce à ses adversaires politiques avec les moyens de l’etat. Contrairement à Madiba qui s’est assis avec ses adversaires à la même table de négociations pour tracer les sillons de la paix et la réconciliation, Ouattara a préféré célébrer la haine en transférant le président Laurent Gbagbo à la CPI, compromettant définitivement la réconciliation en Côte d’Ivoire. Le supposé adepte de Mandela a instauré une justice des vainqueurs au nom de laquelle seuls les partisans de Gbagbo sont traqués en Côte d’Ivoire et dans leur lieu d’exil, emprisonnés et torturés depuis trois ans sans jugement (plus de 700 prisonniers politiques).

Toujours au nom de cette jJustice des vainqueurs, tous les criminels du camp Ouattara dont les crimes odieux ont été dénoncés par les organisations des droits humains sont couverts d’impunité et sont même promus aux hautes fonctions de l’etat. Contrairement à Mandela qui a fait de la réconciliation un objectif fondamental à atteindre, Ouattara utilise le terme de réconciliation comme un simple slogan de propagande politique pour distraire la communauté internationale. Ne serait-ce que sur le plan de la réconciliation, l’on s’aperçoit bien que Ouattara est la négation de Mandela dont la mémoire mérite d’être respectée par tous.

Source: Notre Voie

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.