Réponse à Mme Mathilde Panot, députée (Par Amar Djerrad)
(FILES) In this file photo taken on March 26, 2019, MP of the French leftist La France Insoumise (LFI) party Mathilde Panot asks a question during a session of questions to the government at the National Assembly in Paris. - La France Insoumise (LFI) parliamentary group protested on October 2, 2019 against the arrest on the eve in Bejaia, Algeria, of LFI co-president Mathilde Panot and those who accompanied her. (Photo by ERIC FEFERBERG / AFP)

Réponse à Mme Mathilde Panot, députée (Par Amar Djerrad)

Votre communiqué de presse est plus un ramassis de slogans et de propagande qui prouve bien que votre but est plutôt l’ingérence et la subversion ! Si un député algérien c’était rendu à un cortège des gilets jaunes on aurait fait de ce « fomentateur étranger » quoi ? Au lieu de parasiter un mouvement populaire pacifique qui n’a besoin d’aucun soutien étranger, intéressez-vous plutôt à cette Françafrique qui ne cesse d’appuyer des autocrates qui sévissent contre leur peuple pour servir vos intérêts.

France Insoumise vous décevez !

Vous questionnez sur les « motifs » de la réaction des autorités à votre égard, alors que votre communiqué explique bien ces motifs sans même vous rendre compte ! Vous êtes bien loin des valeurs démocratiques et de probité que vous croyez porter !

On ne vous a pas vu venir au “secours” des gilets jaunes qui subissent la répression dans votre « démocratie» ! On ne vous a jamais entendu (ne serait-ce que par un communiqué ou commentaire) soutenir le Hirak, dès ses débuts, lorsqu’il réclamait le refus du 5ème mandat, le limogeage des pontes corrompues du pouvoir, les poursuites judiciaires des figures du «système» ! Ce n’est qu’une fois que le peuple, par ses manifestations pacifiques exemplaires, ait obtenu l’essentiel de ses revendications que vous sortez de votre tanière pour faire de l’activisme et de l’agitation en soutenant des milieux politiques algériens, anti-hirak (véritable), suppôts du régime déchu, que vos maîtres-manipulateurs chez vous en France s’ingénient à instrumentaliser et dont vous êtes un maillon !

Vous avez bien soutenu des activistes qui refusent les élections présidentielles pour une «transition», qu’ils veulent diriger sans élections, paradoxalement, en sollicitant l’accord et le soutien de l’Armée qui a catégoriquement refusé !

Quand les dignitaires du régime pillaient, corrompaient, ces pseudo-opposants, que vous soutenez, se taisaient, feignaient faire de l’opposition. Nous étions à leurs yeux de propagandistes un « Etat civil »; dès que leurs parrains se sont retrouvés en détention ou poursuivis on est subitement devenu un « Etat militaire » en nous sortant les slogans trompeurs exigeant la libération des “détenus d’opinion” puis des “détenus d’opinion et politique” ensuite des “détenus” tout court !

Quand ils faisaient, depuis des années, de la figuration, dupant des citoyens qui les croyaient en militants, profitant hypocritement des bienfaits du système, vous n’aviez rien vu ou entendu ! Maintenant que « la vache à traire » n’est plus dans leur étable, mais dans celle du peuple, qui exige en plus des comptes avec l’aide de l’Armée, les voilà tirer à boulets rouges sur tous ceux qui s’emploient, à éliminer ce régime de privilèges, de passe-droits, de quotas d’élus, qu’il assure !!

Drôle de démocrate vous êtes !

Des démocrates, comme vous, qui soutiennent une solution par une « phase de transition » (anticonstitutionnelle), sans élections, face à des militaires qui soutiennent obstinément que la solution passe par le suffrage universel et rien d’autre ? Vraiment, le monde à l’envers !

Pouvez-vous imposer cette insanité chez vous ? Que pense M. JL Mélenchon de votre démarche ?

Vous avez triché, madame, car vous n’avez pas respecté l’objet de votre mission pour laquelle vous avez obtenu le visa !

Vous avez bien tenté une médiocre et sournoise action de manipulation en choisissant la ville de Bejaia. Bejaia ne représente pas le “peuple algérien ” et vos soutiens, dont vous parlez, ne représentent pas la population de Bejaia ! C’est valable pour toutes les wilayas ! L’Algérie a 48 wilayas (soit 4 fois la superficie de la France !)

Vous avez été instrumentalisée pour cette mission sans aucun doute ! Espérons que vous avez assimilé, dans votre cervelle en formation, la leçon algérienne de contre-manipulation !

La limite de notre logique pour contrer votre absurdité est que dans la situation actuelle de l’Algérie, mieux vaut se fier à l’engagement solennel et insistant, vers la démocratie, d’une force armée supposée « dictateur », que les promesses farfelues, tapageuses, vers cette démocratie, de milieux supposés « démocrates » déjà jugés soutenir le système honni déchu ! Pour nous, la solution démocratique la moins coûteuse et la plus raisonnable est celle de choisir librement son président de la République à travers les urnes, et non à travers une quelconque cooptation qui ne peut que faire renaître de ses cendres l’ancien régime.

Extrait de citation du chef d’Etat-major de l’Armée nationale populaire (ANP) : «Leur véritable objectif est d’induire l’opinion publique nationale en erreur … pour s’autoproclamer fallacieusement comme les porte-voix du peuple algérien… [notre] approche s’articule sur la primauté de la légitimité constitutionnelle, à travers l’organisation d’élections présidentielles transparentes … afin d’éviter toutes les phases de transition dont les conséquences sont périlleuses, clamées par certaines parties …. qui commencent à être démasquées, et nous avons des informations confirmées de leur implication, que nous dévoilerons au moment opportun… »

Amar Djerrad

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.