REPRESSION: POUR UNE INTERVIEW A “AFRIQUE MEDIA TV”, LE REGIME IVOIRIEN VEUT FAIRE ARRETER DEUX JOURNALISTES DU « TEMPS » | eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France REPRESSION: POUR UNE INTERVIEW A "AFRIQUE MEDIA TV", LE REGIME IVOIRIEN VEUT FAIRE ARRETER DEUX JOURNALISTES DU « TEMPS »

# PCN-TV / REPRESSION EN BELGIQUE CONTRE LUC MICHEL, LE ‘PCN’ ET ‘AFRIQUE MEDIA TV’ from PCN-TV on Vimeo.

REPRESSION: POUR UNE INTERVIEW A “AFRIQUE MEDIA TV”, LE REGIME IVOIRIEN VEUT FAIRE ARRETER DEUX JOURNALISTES DU « TEMPS »

Qui a peur d’AFRIQUE MEDIA et de ses journalistes ? De vrais journalistes au service d’une information libre et incisive pour la Cause des Peuples. Après la France et la Belgique, c’est au tour du régime ivoirien de s’en prendre à elle …

POUR UNE INTERVIEW A “AFRIQUE MEDIA TV”, LE REGIME IVOIRIEN VEUT FAIRE ARRETER DEUX JOURNALISTES DU « TEMPS » 

Une menace d’arrestation plane sur deux journalistes du  groupe CYCLONE, entreprise éditrice des quotidiens « LE TEMPS », « LG INFOS » ET «  PRESTIGE MAG ». En effet, selon des sources bien introduites au palais, le régime Ouattara s’apprête à faire arrêter deux journalistes de ce groupe de presse. Il s’agit de nos camarades et confrères Yacouba Gbané, le directeur de publication  et rédacteurs en chef des deux quotidiens et Bamba Mafoumgbé, le chef de service Economie et société à de LE TEMPS.

Selon  les mêmes sources, ces gens parvenus au pouvoir de façon scandaleuse grâce au soutien militaire français du Régime Sarkozy et maintenus au pouvoir par celui du Régime Hollande, n’auraient pas digéré la récente intervention de Bamba Mafoumgbé sur la télévision panafricaine AFRIQUE MEDIA lors du dernier  sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UZA) à Malabo.  Parce que, dit-on, « il aurait dénoncé sur cette chaîne étrangère (sic),  la gouvernance des nouvelles autorités ivoiriennes ». Qui ne font pas du tout honneur aux dignes fils de l’Afrique. C’est un  régime antidémocratique qui reçoit aujourd’hui François Hollande. Les combattants de la liberté d’opinion, de pensée, d’expression et des droits de l’Homme sont avertis …

“AFRIQUE MEDIA” DERANGE ! 

La répression en Côte d’Ivoire prend place dans une répression plus large du camps occidental contre AFRIQUE MEDIA et ses partenaires, notamment Luc MICHEL et EODE-TV.

Luc MICHEL expliquait dans le DEBAT PANAFRICAIN du 22 juin dernier (*), l’émission-phare du dimanche sur AFRIQUE MEDIA TV,   la répression sournoise en cours, particulièrement depuis 2011 et sa participation dans l’organisation de la défense de la Jamahirya libyenne, contre les réseaux du PCN et ceux de l’Ong EODE. Répression qui s’est accélérée après l’organisation du Monitoring international du Référendum d’auto-détermination de Crimée par EODE (où la petite Ong a damné le pion à l’UE, l’OTAN et l’OSCE).

AFRIQUE MEDIA, la grande télévision panafricaine, est également dans le viseur de la répression occidentale. Directement en France, où le Régime Hollande veut l’éjecter de la diffusion sur satellite. Et via Luc MICHEL, son correspondant international, en Belgique, où le parquet belge (aux mains des politiciens de l’OTAN) s’intéresse sans raison légitime à la TV panafricaine …

Il faut serrer les rangs, ne pas accepter, ne pas subir. Venceremos !

KH

(*) Extrait sur PCN-TV : REPRESSION EN BELGIQUE CONTRE LUC MICHEL, LE ‘PCN’ ET ‘AFRIQUE MEDIA TV’

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.