Reprise de la grêve de la faim des prisonniers politiques ivoiriens le 01 décembre 2014

Reprise de la grêve de la faim des prisonniers politiques ivoiriens le 01 décembre 2014

Après le nouveau décès d’un prisonnier politique à la Maison d’Arrêt et de Correction d’ABIDJAN (Martin ASSEMIAN tragiquement disparu le 15 novembre 2014), alors que des centaines d’autres croupissent toujours sans jugement dans les geôles du régime de Terreur installé par la force au pouvoir depuis le 11 avril 2011 en Côte d’Ivoire, les détenus politiques de la MACA ont décidé de reprendre leur grève de la faim à compter du lundi 01 décembre 2014.

En effet, ayant entrepris de jeûner pour faire reconnaître l’Etat de non droit et les conditions inhumaines de détention qu’ils subissent depuis plus de 3 ans et demi pour la plupart, ils avaient suspendu leur mouvement à plusieurs reprises suite aux promesses des autorités de donner suite à leurs principales revendications exprimées dans leur communiqué du 8 septembre 2014 (http://contrepoids-infos.blogspot.fr/2014/09/greve-de-la-faim-des-prisonniers_6.html). N’ayant pas obtenu de réponse satisfaisante sur leurs principales et légitimes revendications, ils ont décidé de reprendre leur grève de la faim avec leurs proches à partir du lundi 01 décembre 2014 en mettant en avant ce mot d’ordre simple, légitime mais bafoué depuis toutes ces années : JUGEZ-NOUS OU LIBEREZ-NOUS (http://contrepoids-infos.blogspot.fr/2014/10/solidarite-avec-les-prisonniers.html).
Reprise de la grêve de la faim des prisonniers politiques ivoiriens le 01 décembre 2014 2 Reprise de la grêve de la faim des prisonniers politiques ivoiriens le 01 décembre 2014
Conférence de presse du COFED (Collectif des Femmes, Enfants et Parents de Détenus de la crise postélectorale) avec sa SG Aimée CHAWA et Désirée DOUATI) pour annoncer la reprise de la grève de la faim des prisonniers politiques ivoiriens avec leurs familles cette fois et sur tout le territoire national à compter du 01 décembre 2014 si les détenus politiques injustement détenus et torturés ne sont pas libérés d’ici demain.
Source: contrepoids-infos.blogspot.fr

About admin

One comment

  1. la realité en COTE DIVOIRE,sous le sous prefet dramane alassane le dirigeant dictatorial sanguinaire,des milliers de prisonniers,politiques civils,jeunes,des femmes ,lisez les panneaux des familles sa dit tout! celui la meme qui se dit mul-milliardaire,celui qui pille le pays avec sa dominique,et sa famille,deux personnes dangereuse pour le pays et pour toute l Afrique, le toutout de l occident, il est vomit par soixante dix pour cent de la population, il est le dirigeant des nordistes, LIBEREZ LES IVOIRIENS c est tout ce qu on veut,les prisonniers meurent tous les jours, les familles n ont aucunes nouvelles d eux, ils ne sont ni jugé, ne reçoivent pas de soins ,meurent a pt feu pour certains, dramane alassane est un vangeard,un moribond, avec son cercle de tueur, il faut s en debarrasser ,on attend le candidat du pdci,ne vous associé par avec un faux, dramane degage!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*