Retour des escadrons de la mort à Abidjan: Traoré Salif dit Commandant Tracteur, un ex-chef de guerre de la galaxie de Soro Guillaume, traqué

Retour des escadrons de la mort à Abidjan: Traoré Salif dit Commandant Tracteur, un ex-chef de guerre de la galaxie de Soro Guillaume, traqué

La chasse à mort aux différents camps ou factions des ex-combattants dans la crise postélectorale ivoirienne de 2010-2011 a cours et provoque des inquiétudes dans leurs rangs. Lesquels estiment que l’escalade de la violence est de retour. Et pour cause, pense l’entourage de Traoré Salif dit Commandant Tracteur, la pression des barbouzes dans ses périmètres.

C’est qu’après sa détention injustifiée dans le blindé du Camp militaire d’Akouédo pendant 30 jours, ses proches ont cru la fin autour de cette affaire rocambolesque qui a frisé le mensonge et la délation. Que nenni !

En effet, depuis sa sortie du goulag d’Akouédo qui l’a contraint à des soins en France, le Commandant Tracteur, confie être l’objet de menaces et d’espionnage. Des véhicules banalisés rôdent de manière permanente aux alentours de sa résidence pendant que d’autres le suivent au cours de ses divers déplacements. Pis, dans les milieux de ceux qui avaient manigancé son arrestation, il se susurre que tout a été planifié pour attenter à la vie du Cdt Tracteur dont le silence effraie plus d’un.

Le week-end dernier, à son retour d’une cérémonie de 40è jour d’un élément à Abobo Pk18, Traoré Salif dit Commandant Tracteur et ses hommes ont remarqué la présence suspecte d’un véhicule de marque Patrol avec une plaque banalisée qui les suivait depuis PK18. Pour mieux comprendre ce fait, il a feint de se rendre au Km 9 à la Riviera où après une escale de 2 heures, il se retrouvera curieusement nez à nez avec le même véhicule aux vitres teintées dont les occupants surpris cherchaient à se dissimuler.

Autre fait : des jours auparavant, c’est une unité de deux véhicules banalisés qui l’ayant suivi jusqu’à son domicile a finalement été interceptée par ses éléments. Que dire si ce n’est que le patron de la ‘’compagnie Tracteur’’ est dans le viseur de certaines personnes qui profitent de leur position au sein du pouvoir pour poser des actes dont les conséquences risquent d’être très dommageables pour le pays.

C’était aussi le cas de l’assassinat de son aide-de camp Coumbala tué injustement et illégalement au cours de l’arrestation enlèvement du Cdt Tracteur dans la nuit du 18 au 19 décembre 2014. Coumbala, jeune Fric qui était en garde chez ledit Commandant, car l’on n’arrive pas justifier ce crime commis par ceux-là qui avaient commis pour arrêter le chef de guerre Traoré Salif dit Cdt Tracteur.

Va-t-on assister à une guerre de tranchées entre les ex-chefs de guerre pour la restauration de la démocratie en Côte d’Ivoire ? Traoré Salif dit Commandant Tracteur, pense pour sa part qu’il est temps que cesse la menace qui pèse contre lui et ses hommes qui ont tout donné pour l’avènement de l’actuel régime d’Abidjan : « La Côte d’Ivoire n’a que trop souffert des escadrons de la mort».

Grace I. Ode

Source: 5minutesinfos

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE