RHDP: le RDR déclare la guerre au PDCI

RHDP: le RDR déclare la guerre au PDCI

Cela ne fait l’ombre d’aucun doute. Le Rassemblement Des Républicains (RDR) d’Alassane Ouattara ne cèdera rien au Parti Démocratique de Côte d’Ivoire de son allié Henri Konan Bédié.

Il aura bel et bien un candidat à la présidentielle de 2020. Une option qui remet en cause les arrangements passés entre les deux responsables de ces partis et qui prévoyaient une alternance en 2020 par la cession du pouvoir d’Etat au PDCI. Mais que non ! L’appétit du pouvoir a fini par réveiller des ambitions chez les républicains qui envisagent déjà l’après Ouattara avec beaucoup de tact. Qui donc présente le profil et la carrure pour lui succéder en 2020 ? C’est la délicate équation que les faucons du RDR sont invités (mais par qui ?) à résoudre avant l’échéance prévue dans moins de trois (3) ans.

Ils sont nombreux les prétendants au trône présidentiel. Les états-majors ont entamé le combat de succession par des guerres de positionnement, il y a quelques mois déjà. Et le meilleur d’entre eux qui sera le choix du Chef de l’Etat devra le prouver afin de bénéficier de son onction. Amadou Gon Coulibaly surnommé le ‘‘LION’’, roi de la case verte, craint mais aussi très attendu, vient de donner le ton. Il était en meeting test de mobilisation à Korhogo. Dans un message codé mais limpide pour les observateurs de la vie politique, Amadou Gon, actuel Premier ministre, appelle à un rassemblement autour de sa personne.

En invitant le Président de l’Assemblée Nationale, Guillaume Soro et Hamed Bakayoko, Ministre de l’Intérieur, ces deux importantes personnalités du RDR, à taire leurs divergences et à se rapprocher l’un de l’autre, non seulement Amadou Gon Coulibaly veut se tailler un costume d’homme rassembleur et capable de tenir le navire républicain, mais surtout aborder ce virage avec plus de sérénité. Il est donc clair que cette démarche levant le lièvre sur l’agenda secret des républicains ne plait pas du tout au PDCI d’Henri Konan Bédié qui aura sacrifié ses ambitions de reconquête du pouvoir d’Etat pendant une décennie, espérant qu’en 2020, avec le soutien de son allié le RDR, il puisse retrouver le fauteuil présidentiel perdu en décembre 1999 suite à un coup d’Etat militaire.

Le PDCI qui ne rêve qu’à l’alternance évoquée par son chef Henri Konan Bédié pour arracher le soutien de ses militants au candidat Ouattara du RDR, écarte tout autre arrangement que celui de l’alternance en 2020 avec un candidat, militant actif du PDCI. Dès lors, si les ambitions du ‘‘LION’’ se traduisent dans les faits, ça sera donc la guerre entre le Rassemblement Des Républicains et le PDCI d’Houphouët-Boigny dont les militants n’entendent pas revenir sur cette question. A faire à suivre…

JEN

Source: L’Héritage

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*