Rwanda: Kagame met en garde contre le révisionnisme concernant le génocide de 1994

Rwanda: Kagame met en garde contre le révisionnisme concernant le génocide de 1994

Le président rwandais Paul Kagame a averti les gens, au Rwanda comme ailleurs dans le monde, qu’il ne fallait pas “répandre des fausses informations visant à démentir le génocide de 1994 au Rwanda”.

Le président Kagme a tenu ces propos mardi après avoir allumé la “Flamme de l’Espoir” au Centre mémorial sur le génocide à Kigali, une flamme qui brûlera pendant 100 jours pour commémorer le 21ème anniversaire du génocide au Rwanda.

M. Kagame a également dénoncé la communauté internationale d’ alors pour “avoir été réticente à éliminer les FDLR”, une milice largement considérée comme responsable du génocide de 1994 contre les Tutsi au Rwanda.

“Notre pays ne laissera jamais aucune chance à ceux qui voudraient défendre le révisionnisme et nous ramener à cette période sombre. Nous sommes prêts à combattre pour nos droits”, a- t-il déclaré.

Le Rwanda “a changé en mieux et pour toujours”, a-t-il dit, soulignant que la reconstruction, l’unité et la réconciliation étaient au coeur du Rwanda aujourd’hui.

“Nous devons condamner le révisionnisme en honorant la mémoire des victimes et les survivants du génocide qui se battent pour la vérité et la justice”, a-t-il dit.

Les auteurs du génocide sont traités comme des hôtes de marque dans certains pays étrangers où ils sont libres de circuler et de répandre des fausses informations sur le génocide au Rwanda, a déclaré M. Kagame.

“Notre passé nous a donné des forces sans précédent pour faire face à ce défi. Nous avons été blessés, mais nous sommes toujours debout et nous n’allons pas fuir. La communauté internationale est intervenue pour résoudre le problème des rebelles du M23 en République démocratique du Congo à l’Est, mais il continue de fermer l’oeil sur les auteurs du génocide”, a-t-il déclaré.

La commémoration a débuté le 7 avril et comprendra plusieurs activités dont des visites et des dépôts de fleurs sur des sites de commémoration, des funérailles décentes accordées à des dépouilles du génocide précédemment récupérées, des témoignages et des conférences, des défilés à la chandelle et des activités en faveur des rescapés du génocide, entre autres.

Les commémorations se poursuivront jusqu’au 4 juillet, à la mémoire des 100 jours du génocide.

Les commémorations de cette année se concentreront principalement sur le dialogue avec les communautés nationale et internationale sur les questions de négationnisme et de révisionnisme, ont déclaré les organisateurs.

Au centre mémorial, M. Kagame a déposé une gerbe de fleurs pour honorer les plus de 250 000 victimes du génocide enterrées dans ce mémorial.

Dans le cadre des commémorations, les Rwandais se sont réunis dans leurs villages pour rendre hommage aux victimes du génocide, et des conférences et débats publics sont organisés pour discuter de la manière dont on peut faire face aux idéologies du génocide et au négationnisme.

Le génocide de 1994 a éclaté lorsqu’un avion transportant le président rwandais d’alors Juvénal Habyarimana, de l’ethnie majoritaire des Hutus, a été abattu le 6 avril 1994, causant la mort de toutes les personnes à bord.

Les Hutus ont rendu l’ethnie Tutsi responsable de cette attaque et cherché à se venger immédiatement. Les extrémistes hutus se sont armés de machettes, de massues, d’objets contondants et d’ autres armes meurtrières pour violer, mutiler et tuer leurs voisins tutsis.

Plus d’un million de personnes sont décédées dans ce massacre qui a duré 100 jours entre avril et juillet 1994.

Source: Xinhua

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.