Sacandel du diplomate sénégalais violenté à l’aéroport de Tunis : Tabassé devant son fils de 3 ans, Ousseynou Fall se retrouve avec une lèvre fendue

Dimanche, Seneweb avait posté une vidéo pour vous informer qu “un homme qui serait un diplomate Sénégalais a été sauvagement tabassé à l aéroport de Tunis Carthage, il y a deux jours, par des policiers Tunisiens. Il s’en est tiré avec de graves blessures.

Des Sénégalais vivant à Tunis soutiennent qu ils vivent toujours ce genre de situation. Et que si les diplomates ne sont pas épargnés, inutile de penser que les policiers tunisiens auront des scrupules à tabasser de simples voyageurs”. “Nous voulons que toute la communauté internationale sache ce que les étrangers vivent en Tunisie, et le laxisme de nos autorités. Les tunisiens sont de véritables racistes”, déplorait un Sénégalais qui a assisté à la scène.

“Le Populaire” renseigne que le monsieur est bel et bien un diplomate à l ambassade du Sénégal à Tunis. Il s appelle Ousseynou Fall. Il est conseiller en charge des affaires de protocole. Jeudi dernier, Ousseynou était parti accompagner un de ses amis à l aéroport. Arrivé, il a payé le tarif affiché par la taximètre. Mais le taximan voulait plus que ce qui est affiché. Le diplomate sénégalais dit niet. Le taximan appelle alors un policier et lui dit que le client refuse de payer. Sans essayer de savoir, le policier demande au diplomate de le suivre au poste de police. Et pendant qu ils s y dirigent, le policier le bouscule lui demandant de hâter le pas. Le diplomate lui répond qu il ne peut pas puisqu il est accompagné de son fils d environ 3 ans. La bousculade vire alors à un tabassage. Le diplomate est molesté devant son fils.
M
ême le fait qu il ait montré sa carte diplomatique n a pas empêché les policiers de continuer leur sale besogne. Il se retrouve avec une lèvre inférieure fendue. L ambassadeur du Sénégal en Tunisien est finalement monté au créneau pour obtenir sa libération. Ousseynou Fall qui a été conduit à la clinique et a bénéficié de soins et d un certificat médical attestant la brutalité policière.

Selon “Le Populaire”, le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l extérieur, Mankeur Ndiaye, suit de très près cette affaire qui est une “violation de toutes les conventions internationales” sur le statut des diplomates. Tout le corps diplomatique africain accrédité à Tunis est également très remonté car ce n est pas la première fois qu un tel acte a lieu sur un de ses membres, note le journal.

Source: seneweb News

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.