Samba David (Coalition nationale pour le changement) : « Notre meeting de samedi est autorisé »

Samba David (Coalition nationale pour le changement) : « Notre meeting de samedi est autorisé »

Samba David, membre du Comité exécutif restreint de la Coalition nationale pour le changement (CNC) a tenu un point de presse ce jeudi 25 juin 2015, à 11h, au siège du parti Lider à la Riviera. Il s’agit de donner des informations sur le meeting de son organisation prévu ce samedi 27 juin 2015 à Koumassi place In’Challa. « Nous voulons vous informer ce matin que la CNC tient son second meeting le samedi matin, dès 8h du matin. Nous avons pris toutes les dispositions. L’administration ivoirienne est informée. Depuis le 23 juin (mardi), nous avons eu l’autorisation formelle de la mairie de Koumassi pour l’occupation de l’espace In’Challa, il y a deux jours. La police et nous-mêmes, nous avons eu une séance de travail hier (mercredi 24 juin), depuis le district de police d’Abidjan. Nous avons échangé sur les mesures sécuritaires. Donc la sécurité sera vraiment garantie. », a-t-il dit.

Pour le représentant de la Cnc, ce meeting se situe dans le prolongement de celui de Yopougon, qui vise selon lui, à sensibiliser les populations sur les objectifs et les dix (10) protocoles contenus dans la charte de la CNC. Ces revendications constituent, poursuit-il, les conditions à remplir pour une élection présidentielle démocratique transparente et ouvert : « Nous sommes en phase avec le chef de l’Etat, qui, lors de son séjour en France, avait dit que les élections en Côte d’Ivoire seront paisibles et transparentes. Et nous, nos différentes obligations, c’est pour dire aux Ivoiriens que nous voulons des élections libres et transparentes en Côte d’Ivoire. Et pour cela, il y a des conditions à remplir. Et je pense que les 10 protocoles de la charte de la CNC sont en phase avec les conditions dont nous avons besoin pour qu’il y ait des élections paisibles et transparentes en Côte d’Ivoire. » A-t-il déclaré.

Il reconnu que la couverture médiatique du meeting de Yopougon a joué un rôle important dans la suite des événements. Car l’information « a touché le monde entier ». Et c’est ce qui aurait même favorisé la réception rapide de la CNC par le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de Sécurité et les facilités qui en découlent. Samba David explique : « Nous avons déposé la demande d’occupation d’In’Challa depuis le 8 juin et la rencontre CNC-Hamed Bakayoko a eu lieu le 22 juin. Et nous avons pu obtenir l’autorisation d’occupation le 23 juin. Voyez et situez le contexte. Vous voyez ? Mais comment est-ce que nous avons pu avoir l’autorisation ? C’est le Directeur de Cabinet qui appelle pour dire est-ce que la mairie vous a adressé un courrier d’autorisation ? C’est pour dire que cette rencontre a pu décanter beaucoup de choses. Il (le ministre d’Etat Hamed Bakayoko) nous a dit que toutes les manifestations que nous feront, seront autorisées désormais. Ce qui veut dire que ce n’était pas les mairies qui interdisaient les manifestations, mais Hamed Bakayoko. »

Samba David a affirmé donc qu’à partir de leur rencontre, les choses sont en train d’évoluer normalement : « Bientôt nous aurons aussi l’autorisation d’occupation du complexe d’Abobo où nous allons faire aussi un meeting. » Pour la CNC, «le changement, c’est maintenant ». Et que cette structure politique est loin d’être une association de casseurs et de bagarreurs. Elle se définit comme « l’espoir des Ivoiriens ». D’où cette adresse : « Nous appelons tous les Ivoiriens, tous les démocrates ce jour-là, à l’espace In’Challa, pour ensemble, emprunter la voie du changement. Pour qu’ensemble, nous puissions dire aux Ivoiriens : On peut organiser les élections en Côte d’Ivoire sans qu’il y ait de morts. On peut aller aux élections, sans forcément qu’il y ait la guerre en Côte d’Ivoire. »

La CNC est convaincue que pour que Côte d’Ivoire aille aux élections dans une organisation démocratique, transparente et apaisée, il faut respecter les dix protocoles de sa charte. Et Samba insiste pour dire : « Que les Ivoiriens se déplacent massivement à In’Challa et qu’on puisse démontrer notre capacité de mobilisation. A Yopougon, c’était un avant-goût. Certains nous ont dit qu’ils ne savaient pas. Cette fois-ci, je promets que nous allons faire quatre fois ce que vous avez vu à Yopougon. » Il a fait noter que la Conférence des présidents sera là au grand complet. Avec, un invité spécial, Anaky Kobéna du MFA. Il y aurait également d’autres surprises.

Suzanne Gahé

Pour Eburnienews.net

_________

NB: Il est permis de reprendre nos articles sous condition d’en préscier la source

About admin

One comment

  1. Il faut y aller!
    à la Place Inch Allah de Koumassi en grand grand grtand gtran nombre à pied en voiture, ensemble etc…

    en grand nombre et nous peuple de Côte d’Ivoire, nous DEVONS exiger le respect de l’application stricte de la Constitution aux candidats déclarés à la présidentielle.

    Notre Constitution doit être respectée sinon nous sentons violé !
    La Constitution c’est NOUS TOUS peuple de Côte d’Ivoire. et personne ne doit être au-dessus de cette Constitution.

    Sinon…sinon…ça va péter grave! On en a mare de nos Constitutions que personne ne respecte!..;On en a marrrrrrrrrrrreeeeeeeee!

    Vous êtes avertis!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE