« samedi 10 janvier 2015 : Grand concert gratuit, place de la révolution à OUAGADOUGOU, BURKINA FASO !!! …»: Une arnaque de Tiken Jah Fakoly

« samedi 10 janvier 2015 : Grand concert gratuit, place de la révolution à OUAGADOUGOU, BURKINA FASO !!! …»: Une arnaque de Tiken Jah Fakoly

Le reggae maker Tiken a publié sur sa page facebook le 10 décembre dernier : « samedi 10 janvier 2015 : Grand concert gratuit, place de la révolution à OUAGADOUGOU, BURKINA FASO !!! avec Didier Awadi, Sams’K Le Jah, Smockey, Smarty, les Banlieuz’arts …».

Le premier problème est que pour la plupart, les artistes cités n’ont pas été contacté avant cette annonce. Face aux commentaires de protestations qui commençaient à se multiplier, la page a du modifier le message deux jours après en supprimant la liste des artistes invités. (Voir screen shot).

« samedi 10 janvier 2015 Grand concert gratuit place de la révolution à OUAGADOUGOU BURKINA FASO» Une arnaque de Tiken Jah Fakoly 1024x569  « samedi 10 janvier 2015 : Grand concert gratuit, place de la révolution à OUAGADOUGOU, BURKINA FASO !!! ...»: Une arnaque de Tiken Jah Fakoly

L’autre problème est que des acteurs culturels burkinabè trouvent indécent que Tiken, qui n’a jamais soutenu ouvertement l’insurrection populaire et jamais critiqué explicitement le régime Compaoré, soit le premier à organiser de manière grandiose la victoire du peuple burkinabe sur une dictature de 27 ans.

En effet, Tiken n’avait pas daigné faire le moindre commentaire ou la moindre publication sur ce qui se passait au Burkina entre le 21 et le 31 octobre (vous pouvez vérifier sur sa page). Ce qui a fait écrire à Zedess « Trop Facile, à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire ». On s’imagine par ailleurs qu’il était difficile pour l’artiste ivoirien de dire un mot de travers à l’endroit de Compaoré si tant est que le président Alassane Dramane Ouattara lui-même se montrait circonspect.

Le troisième problème est que des personnes proches du pouvoir burkinabè actuel ont forcément donné leur caution à cet évènement et sont en train de faciliter son organisation.
D’abord, on ne décide pas d’occuper la place de révolution sans s’entourer d’un minimum de précautions administratives.
Ensuite le concert est gratuit. Il y a forcément quelqu’un qui paye les frais. Tiken Jah a beau être un philanthrope au grand cœur, il ne va pas vider ses poches pour organiser un concert gratuit pour la population de Ouaga.

Vous vous souviendrez qu’à l’issue de la tournée de l’artiste musicien Tiken Jah Fakoly à travers son concept, « un concert, une école », il avait offert le 12 février 2010, un chèque d’un montant de 7 millions F CFA pour la construction d’une école dans le village de Nialé, situé à 18 kilomètres de Orodara.

Ce que vous ignoriez sans doute c’est que la série de concerts en Afrique a été un véritable calvaire, parce que les concerts de Guinée Conakry et de la Côte d’Ivoire ont été faits sans sponsors et sans soutien des autorités. Par contre au Burkina Faso, Tiken a été accueilli à bras ouverts par les populations, les autorités politiques et sponsorisés par TELMOB. C’est dire que le Burkina a été le seul pays à avoir été à la hauteur de ces attentes. Les recettes récoltées au Burkina ont servi à éponger les dettes de location et de sono des deux autres concerts en Guinée et en Côte d’Ivoire. Si le concert du Burkina a eu lieu, c’est grâce au sponsoring de TELMOB qui a été son seul sponsor dans toute l’Afrique. http://www.lefaso.net/spip.php?article35392

Alors, en attendant de faire toute la lumière sur cette affaire, nous allons donner, à la manière de Remis Dandjinou, un carton jaune à cet artiste internationalement connu avec près d’un million de fans sur sa page facebook.

De quoi m’attirer pas mal d’inimitiés.

Souleymane Ouedraogo

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.