Scandale à Fraternité Matin: Le pasteur Jean-Luc Mouton ancien rédacteur en chef de l’hebdomadaire du protestantisme français Réforme pourrait succéder à Venance Konan!

Scandale à Fraternité Matin: Le pasteur Jean-Luc Mouton ancien rédacteur en chef de l’hebdomadaire du protestantisme français Réforme pourrait succéder à Venance Konan!

Depuis le mémorandum du Collectif sauvons Frat-mat (Cosaf), transmis à plusieurs personnalités du pays et aux tutelles du journal, le Dg a jugé bon de réagir en mettant sur pied, un groupe de soutien au sein de l’entreprise. Ce groupe est piloté par son porte canne, Sylvain Namoya, qui débauché de la Mairie de Grand-Bassam, joue la carte de la survie ou de la reconversion au moment où Venance Konan, qui, c’est un fait, est sur le départ, atterrirait dans une autre structure. On dit que le Dg aurait déjà troqué son poste de Dg contre celui de conseiller du président Ouattara. Ou alors conseiller économique et social. C’est à cause de ça qu’il a fait appel à Jean-Luc Mouton, un travailleur au conseil économique et social, également homme de main du Président Zadi Kessy pour qui il rédige les textes, discours et livres. C’est même lui qui a écrit les légendes du livre Portrait de campagne de Venance Konan. C’est encore lui qui a écrit la préface signée sans honte par Venance Konan, du livre de Joel Décupère sorti récemment.
Sylvain Namoya est donc allé rencontrer le Directeur de cabinet de la ministre de la Communication avec une liste de prétendus personnes soutenant Venance Konan. Au nombre de 3, cette haute délégation était composée de Sylvain, d’un certain Ouattara Kaltio (comprenez homonymie) et d’un certain Gilles Claver Aka. Certains noms imposés, de diverses manières, (le chantage aussi) sur cette fameuse liste, ont eu peur de s’afficher et ne se sont pas partis au ministère.
Concernant l’opportunité d’exercer aux côtés du Président de la République, le Dg de Fraternité Matin, se bat pour prendre la carte de membre du RDR. Car comme cela il restera Dg jusqu’en 2015 et plus quand le Rdr va gagner les élections. Il veut se rapprocher du pouvoir, c’est à cause de ça qu’il a aussi recruté Oumou Dosso, sa maitresse, qui est aussi de la communauté du président de la République.
Il a donc laissé tomber le Pdci comme un ingrat. Or ce sont les acteurs du Pdci, qui l’ont pourtant soutenu au moment où il n’avait rien. A titre d’exemple : il a été recruté à l’assemblée nationale par M. Emile Brou. Ainsi donc, depuis les révélations du Cosaf sur sa mauvaise gestion, le Dg refait la cour aux dignitaires du Pdci parce qu’il sait que ce sont eux qui peuvent l’aider à rester Dg. Surtout qu’il n’a plus le soutien Affoussiata Bamba Lamine qu’il raconte avoir acheté en lui donnant l’argent pour s’habiller (« Elle aime les grands toilettes » dit partout et même aux réunions le Dg). Ce qui a fait que pendant Paquinou, il a fait le tour des régions du centre du pays. D’abord Daoukro chez Bédié. Le Dg se retrouve à Daoukro lors de tous les événements concernant la famille Bédié. (Décès du neveu de Bédié 20000f, soutien pour le congrès 5 millions etc.)
Ce n’est pas tout. Après ce tour à Daoukro, il s’est retrouvé avec une importante équipe de reportage (Journalistes, photographe, chauffeur), à Tébissou. S’il fait tout ça c’est pour passer la pommade aux dignitaires du Pdci dont le président du conseil régional de Bélier, est Ahoussou Jeannot. Alors qu’auparavant, il refusait ce type de reportage qualifié de Negreries. Avec un autre argument, à savoir que Frat-Mat y a déjà des correspondants (Daoukro, Bouaké et Yamoussoukro). Donc point n’est besoin d’envoyer une équipe. Ce dernier n’est pas naïf et sait ce que fait Venance Konan. Si le Dg est allé à Tiébissou, c’était aussi pour rencontrer la dizaine de ministres présents à ce rendez-vous. Et le premier ministre Kablan Duncan qui était aussi était là.
Il veut leur soutien comme ça il aura encore quelques années afin qu’il ait de quoi achever la quatrième maison qu’il finit de construire en à peine 3 ans d’exercice.
Ce mardi 22 avril 2014, a lieu une tentative de médiation entre l’ex-sous-préfet de Kouibly, aujourd’hui Directeur de Cabinet de la ministre Affoussiata Bamba Lamine et le personnel de Fraternité Matin à la salle du façonnage. Le Dg croit y avoir son comité de soutien. Car, cet espace est dirigé par le DT Aka Firmin. Sinon les rencontres avec le personnel et même les réceptions se font habituellement à la salle Félix Houphouët-Boigny. On est en pleine Nègreries.
Malversations et mauvaise gouvernance
 
-Depuis son arrivée à la tête de l’entreprise, Venance Konan garde par devers lui 17 millions mensuel remis au titre de subvention par l’Etat ivoirien. -Lors de visites présidentielles, il a gardé aussi l’argent destiné aux journalistes. A Korhogo, c’était 10 millions pour les journalistes de Frat-Mat qui couvraient l’événement. Il ne leur a pas donné ça. Il prétend avoir mis ça dans les caisses de Frat-Mat pour résoudre des problèmes. Lesquels ? On ne sait pas !
-Pour le projet Sap, le Dg a payé 96 millions sur 144 millions sans que le prestataire n’ait fait le travail.
-Actuellement le Dg contraint Frat-Mat à tirer à perte, 23 journaux extérieurs (endetté) qui entraine un déficit de 83 millions par mois. A quoi ça sert de tirer des journaux qui ne paient ce qu’ils doivent à l’imprimerie. Sinon qu’à justifier la quantité de rouleaux de papier
– Sur l’encre, il y a une facturation de 26 millions par mois. Ce qui fait qu’au total, on perdra près d’un milliard à la fin de l’année 2014. Vivement qu’il parte.
-Goupillé par Valentin M’Bougueng, « Les grands rendez-vous », est un business qui pour lui et le Dg. A chaque numéro, le conseiller du Dg touchait, pendant un an, 200000f. Montant excessif qui a été réduit à 100000f. Notamment lors du dernier rendez-vous relatif au Tourisme. Surtout que les autres participants, ceux qui transcrivent à cette rencontre, ne touche absolument rien. On leur donne juste un plat de 500f ou de 1000f au maximum. Aujourd’hui, la triste réalité est là. « Les grands rendez-vous » ont tué « L’invité de la rédaction ». Cette tribune tuée par Venance Konan est en train de faire les beaux jours des autres quotidiens comme Le nouveau réveil qui a accepté d’accueillir des opposants comme Affi N’Guessan, Mamadou Koulibaly. Aujourd’hui, Frat-mat baisse chaque jour au point de tirer à 15000 exemplaires. Si Mamadou Koulibaly n’est pas le bienvenu à Frat-Mat, c’est parce que Venance Konan n’a pas encore pardonné à Mamadou Koulibaly de l’avoir renvoyé de l’Assemblée nationale pour incompétence. Lui qui traite les autres d’incompétents. -Quand ce sont les spéciaux, le conseiller rédige lui-même les articles avec plusieurs pseudonymes et exigent qu’on paie ces personnes anonymes et inconnues à la rédaction. Devant la réticence du Dcm d’alors, qui exigeait des pièces justificatives avant paiement, il a cherché à se débarrasser de lui, parce que cette réticence le dérangeait beaucoup.
-Récemment pour se faire de l’argent Valentin Mbougueng a eu l’idée de mettre la main sur le service économie. Le service le plus juteux. Selon lui. Il a alors fait faire une rotation de tous les chefs afin de dissimuler son projet de faire main basse sur cette rédaction. Désormais donc, c’est lui qui voyage et joue le rôle de chef de service économie. Il devrait aller aux Etats-Unis avec le premier ministre et la ministre déléguée à l’Economie, mais par manque de feuillets dans son passeport surexploité, il n’a pu effectuer ce voyage qui lui était réservé, juste après celui de Bruxelles. C’est le seul conseiller qui envahit l’espace éditorial, qui se bat pour prendre la place des journalistes pour les reportages. C’est ce qui permet au Dg de fait croire à tout le monde qu’il est seul à travailler.
– D’autre part, ses voyages en Tunisie où réside sa famille qu’il va voir sont considérés comme des missions tous frais payés.
-Dans les arguments qui ont fait partir le Dcm d’alors, N’Dakpri figure cette volonté de supprimer cette cagnotte du conseiller. Si N’Dapkri est dans le collimateur du Dg et de son conseiller, c’est aussi suite à un voyage qu’il a organisé et goupillé, en Guinée Equatoriale. L’envoyé spécial, Valentin M’Bougueng est revenu avec 3 millions de francs Cfa. Montant qui surprend l’ex Dcm car, le conseiller a, en principe, touché une somme nettement supérieure. Dans ce litige qui a opposé les deux collaborateurs (Dcm et conseiller), le Dg a soutenu son conseiller. -Le directeur technique, un certain Firmin Aka, abonné à la dépigmentation récente, dans le genre Sassou Nguesso et Mopao affirme de retour d’un voyage en Europe, avoir remis 3 millions à Venance Konan, raison pour laquelle, malgré ses détournements et sa méconnaissance des machines, de l’imprimerie, malgré le gaspillage qu’il fait du papier, est maintenu à son poste. C’est Firmin qui désormais détient le marché de la commande papier précédemment confié au Directeur administratif et financier. Il crie à tue-tête sur tous les toits avoir désormais Venance Konan dans sa poche. Ce n’est pas nouveau, Venance Konan lui aussi affirme avoir réussi à avoir la ministre Affouchiata dans sa poche : « Elle aime les grandes toilettes, alors je lui donne de l’argent. Elle est jeune et avec elle de mon côté, on va réussir à faire sauter, la Pca, dont le temps est dépassé et qui compte sur Ado, pour rester en place. Nous on va la faire partir ».
– Venance Konan reproche au personnel de se répandre dans les journaux extérieurs pour étaler sur la place publique les affaires internes. Et s’insurge contre le fait qu’on donne des « perdîeme » aux journalistes. Lors de sa récente rencontre avec le personnel à la salle Félix Houphouët-Boigny, il a lui-même pourtant fait venir quatre journalistes de quatre organes qu’il a payés à hauteur de 80000F soit 20000f par journalistes afin que ces derniers écrivent en sa faveur. Voici les pratiques du donneur de leçons !
-Autres pratiques : le Dg a menacé les syndicats qu’il a rencontré en ces termes : « Je vous préviens, dans ce combat, vous avez intérêt à m’avoir parce que si vous me ratez, je vais vous licencier tous »
-Quand il est accusé de népotisme le Dg répond : « Je nomme mes proches et alors ? Je fais du rattrapage comme le Président Ouattara. J’en ai le droit »
Promotion canapé, braguette et amitié
 
Les nouveaux arrivés à Frat-mat touchent des salaires élevés comparativement aux autres employés.
-Valentin M’Bougueng : 1,5 millions. C’est le seul au moins qui est journaliste. Mais tous ceux qui le connaissent disent que c’est un mercenaire de la plume. Il prend beaucoup de textes sur internet. Mais le Dg veut le garder Ddr alors que tout le monde, Mme Masséré, Mme Affoussiata Bamba et le conseil d’administration lui ont dit non !
– Dagry Macaire. Venu de l’imprimerie nationale, cet ex porte-sacoche de Joachim Beugré n’a aucune compétence pour occuper ce poste et est propulsé Drh. Avec comme salaire 1, 5 millions. Il faut ajouter à ce salaire, 50000f par semaine soit 200000f pour les chroniques qu’il publie. Un Drh chroniqueur….Ce Drh a pris un prêt de 5 millions soit disant pour acheter une voiture. Non seulement il ne l’a pas achetée, mais il n’a pas encore commencé à rembourser la somme, alors qu’un prélèvement se fait normalement le mois suivant. En réalité c’est un don. Rappelons que Venance Konan avait critiqué cette pratique des prêts non remboursables, sous le Dg précédent JB Akrou que tout le monde regrette désormais. Quel miracle. Pire, il continue de percevoir une dotation de carburant de 200.000f par mois, et de se faire en même temps transporter, son assistante et lui, par les chauffeurs de l’entreprise. Parfois vers des lieux trop intimes. Alors que l’ensemble des journalistes et le rédacteur en chef n’ont que 50.000f de dotation en carburant.
-Ce Drh a alors propulsé son assistante dont le salaire est désormais compris entre 450.000f et 600.000f.
-Quant à Oumou Dosso, la maîtresse de Venance Konan, elle touche plus de 500.000f Cfa avec également 50.000f par semaine pour les chroniques. Soit un total de 700.000f. Professeur de musique, mère de 5 enfants, elle a été contrainte d’abandonner son mari qui à cause de ses infidélités, la battait et son métier naturel, car Venance Konan lui a promis des choses. Beaucoup trop de choses. Enrichissement, lune de miel, deuxième foyer. Pour commencer, il l’a donc invitée à le rejoindre en France où ils ont passé 4 jours de fornication…plutôt de formation au Grand journal Le monde qui opère le miracle de former une secrétaire de rédaction, qui n’a jamais exercé le métier, en 4 jours. Le séjour a duré au total une semaine au frais de la princesse Frat-Mat. Elle est revenue comme est partie. Elle ne sait toujours rien du métier et se fait payer cher. C’est vrai qu’en 4 jours, c’est difficile de se former surtout quand on ne connait pas les rouages du métier. Il lui a même fait acheter un meuble spécial comme bureau. Mais elle ne l’occupe pas parce qu’elle ne veut pas s’asseoir à la rédaction et se mêler aux autres. A Cause d’elle, Jean-Luc Mouton veut chasser les gens de leur bureau pour lui attribuer un espace douillet. Mais il n’y arrive pas car il est lui- même irrégulier au journal et utilise une voiture de l’État de Côte d’Ivoire pour se pavaner dans la ville (numéro plaque d’immatriculation à mettre).
-Oumou Dosso est transportée dans la voiture du Dg et en sa compagnie lorsqu’il lui arrive de faire de rares reportages. Tout comme elle ne veut pas s’asseoir dans la salle de rédaction, elle ne veut pas non plus monter dans les voitures de reportages. A titre d’exemples : l’interview réalisée avec le Dg d’Air France, lors de l’arrivée du vol inaugural de l’A 380 à Abidjan. Elle se donne un titre de DGA qui ne dit pas son nom. Car, depuis son arrivée à Frat Mat, elle partage le bureau de l’ex-DGA avec Valentin Mbougueng. Elle ne participe pas aux conférences de rédactions des lundis. Plus grave, c’est le Rédacteur en chef par intérim Jean-Baptiste Béhi qui se déplace dans son bureau pour les réunions. Alors qu’il est son supérieur hiérarchique. -Avant Oumou Dosso, il avait voulu imposer, parce qu’il entretenait des rapports avec elle, Ghislaine Atta de la rédaction internet, à la tête de ce département. Elle s’est retrouvée à alerte info juste avant l’arrivée d’Oumou Dosso, pour éviter un éventuel embouteillage conjugual, ou une rivalité.
-Toujours pour satisfaire sa braguette et sa libido, c’est très souvent que le Dg, transforme son bureau en ring d’attouchement. Elles sont nombreuses les employées de l’entreprise à témoigner sous le couvert de l’anonymat des tentatives d’attouchement du Dg dont les dérives libidinales n’étonnent point ceux qui le connaissent. Il faut rajouter à cette liste les filles qu’il arrive à mettre sur son canapé assez souvent à Frat-Mat, en échange d’une promesse d’emploi jamais tenue, ni respectée.
Source: Depeche 

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.