Scandale: Le carburant vendu à Abidjan est 350 fois plus toxique révèle France 24 (Vidéo)

L’ONG Public Eye a effectué des prélèvements dans des stations essence dans plsieurs pays africains, dont la Côte d’ivoire, détenues ou alimentées par ces maîtres du négoce pétrolier, comme Trafigura, Vitol ou Oryx. Selon le rapport de l’ONG, le taux de toxicité de ce carburant est très élevé en Côte d’Ivoire. Toute chose révèle l’ONG est un danger pour la santé dans ce pays.

L’ONG Public Eye révèle par ailleurs que le taux de toxicité élévé du carburant en Côte d’Ivoire est autorisé par le gouvernement de Alassane Dramane Ouattara.

Lire aussi: “Pétrole, un trafic qui sent le soufre ou comment les traders suisses écoulent du carburant toxique en Afrique

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE