Selon Abinan Koffi Adingra, l’ex-coordonnateur territorial de LIDER « On ne peut plus supporter un parti qui perd ses meilleurs éléments »

Selon Abinan Koffi Adingra, l’ex-coordonnateur territorial de LIDER « On ne peut plus supporter un parti qui perd ses meilleurs éléments »

L’ex-coordonnateur territorial de LIDER (Liberté et démocratie pour la République) à San-Pedro (sud-ouest ivoirien), Abinan Koffi Adingra, a estimé vendredi que le parti de l’ancien président de l’Assemblée nationale, Mamadou Koulibaly dont il est démissionnaire, « perd ses meilleurs éléments », à ALERTE INFO.

« J’ai démissionné parce qu’on ne peut pas rester quand ceux-là même qui font le poids du parti s’en vont. On ne peut plus supporter une équipe qui perd ses meilleurs éléments », a soutenu M. Adingra, estimant qu’ «il faudrait que le parti se penche sur la gestion des hommes ».

Ses propos font suite à l’exclusion le 27 mars de l’ex-rapporteur de la Commission d’arbitrage et du contrôle financier (CACF), après celle de l’ex-délégué national chargé des questions monétaires et financières, Docteur Célestin Prao, il y a quelques mois.

Abinan Adingra a rendu mercredi sa démission du poste de coordonnateur territorial de Lider à San-Pedro pour protester contre l’exclusion « totalement illégale » de M. Dapa qui a été élu par un Congrès, ajoutant que « cela signifie que personne (…) n’est en sécurité juridique dans ce parti ».

Le 02 avril, six des sept membres que compte la Cacf ont également démissionné pour marquer leur soutien à Donacien Dapa.

La Déléguée générale de Lider, Monique Gbékia, a expliqué le 06 avril que M. Dapa a été exclu pour avoir commis une « faute de 3e classe » en affichant son soutien à la candidature de l’ex-ministre des Affaires étrangères, Amara Essy, pour la présidentielle d’octobre, en dépit de l’investiture du candidat du parti lors du dernier congrès.

Concernant les six commissaires démissionnaires, Mme Gbékia a souligné qu’en réalité deux personnes ont rendu leur démission, vu que depuis le 31 mars, quatre d’entre eux « ne sont plus militants du parti, faute d’avoir renouvelé leur adhésion et payé leurs cotisations mensuelles ».

Manuella YAPI

Source: Alerte Info

About admin

2 comments

  1. Et il n’y en avait pas . Le propriétaire de ce parti lui-même est un faux . Vous pensiez arriver donc où ? Un faux , fût un faux . Et comme le burkinabé et ses sanguinaires . Transmis aussi à Affi , l’autre franc-maçon du FPI . Foutez-nous le camp , traîtres .

    • Il n’ y en avait pas déjà et le propriétaire de ce LEADER lui-même est un faux . Vous pensiez donc arriver où ? Mais faux fût faux et comme le burkinabé et ses sanguinaires . Transmis aussi à Affi , l’autre franc-maçon du
      FPI . Vous êtes servis . Foutez-nous le camp , traîtres imbéciles et éhontés . Connerie .

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE