Selon Adjoumani, « Ouattara est le candidat du parti de Bédié pour sauvegarder la paix »

Selon Adjoumani, « Ouattara est le candidat du parti de Bédié pour sauvegarder la paix »

Le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) de l’ancien chef de l’Etat Henri Konan Bédié a décidé de soutenir l’actuel président Alassane Ouattara pour l’élection présidentielle prévue en octobre “pour sauvegarder la paix’’, a déclaré jeudi son porte-parole, Kobenan Adjoumani.

“C’est pour sauvegarder la paix que nous soutenons Alassane Ouattara. Et en plus, nous sommes comptables de la gestion de son pouvoir’’, a affirmé Kobenan Adjoumani, lors d’une conférence de presse au siège de son parti à Cocody (est d’Abidjan).

En contradiction aux résolutions du 12e congrès de son parti, Henri Konan Bédié a décidé de ne pas présenter à la présidentielle d’octobre, un candidat pour le compte du PDCI mais plutôt de soutenir la candidature de Alassane Ouattara.

Un congrès est prévu samedi pour entériner cette stratégie qui cristallise le débat au sein du parti.

Le député Bertin Kouadio Konan dit KKB, ex-responsable des Jeunes, l’ancien ministre des Affaires étrangères Essy Amara, et l’ancien Premier ministre Charles Konan Banny, tous des cadres du parti refusent de rentrer dans les rangs.

Ils ont tous les trois, décidé de se porter candidat sous la bannière du PDCI-RDA malgré l’appel de M. Bédié à soutenir M. Ouattara.

Dans son appel à soutenir M. Ouattara pour un second et dernier mandat à la tête de la Côte d’Ivoire, M. Bédié a en outre, souhaité une alternance pour la gestion du pouvoir aux élections de 2020. Ce qui signifierait que le Rassemblement des républicains (RDR), le parti du président ivoirien, devrait logiquement soutenir le PDCI.

Mais pour les adversaires de M. Bédié, cet arrangement politique ressemble beaucoup plus à “un accord de dupes’’. Ils mettent en doute la capacité du RDR à respecter les termes de cet accord tacite.

« Si demain (le RDR) n’est pas reconnaissant, Dieu sera reconnaissant envers le PDCI », a tenté d’expliquer M. Adjoumani, face aux journalistes.

Par Serge Alain Koffi

Source: Alerte info

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE