Selon Global Fire Power, un site spécialisé dans la défense, les armées des pays d’Afrique fracophone sont les plus nulle du monde

Selon Global Fire Power, un site spécialisé dans la défense, les armées des pays d’Afrique fracophone sont les plus nulle du monde

L’Egypte est le pays le plus puissant de l’Afrique sur le plan militaire selon le classement 2018 de Global Fire Power, un site spécialisé dans la défense. Depuis 2006, Global Fire power fournit un affichage analytique unique des données concernant plus de 135 puissances militaires modernes.

Le classement est basé sur la capacité potentielle de chaque nation à faire la guerre à travers la terre, la mer et l’air avec des armes conventionnelles. Les résultats fournissent un aperçu intéressant d’un paysage mondial de plus en plus volatile où la guerre semble tout sauf inévitable.

Il tient compte donc entre autres du nombre de militaires actifs, la force navale, le budget consacré à la défense, la flexibilité logistique, le nombre d’avions de chasse… Cependant, il ne tient pas compte des armes nucléaires.

En Afrique l’Égypte arrive en tête du classement 2018, mais arrive à la 12 ème position sur le plan mondial.  Elle dispose de 454 250 militaires actifs, de 875 000 réservistes, de 4 946 chars, de 1132 avions militaires, dont 309 avions de chasse, et de 319 navires et bâtiments de guerre.

Au plan mondial, ce sont les Etats Unis, la Russie, la Chine, l’Inde et la France qui forment les cinq premières puissances militaires au monde.

Classement des puissances militaires africaines en 2017 :

  1. Égypte (10ème mondial)
  2. Algérie (25ème mondial)
  3. Ethiopie (41ème mondial)
  4. Nigeria (43ème mondial)
  5. Afrique du Sud (46ème mondial)
  6. Angola (51ème mondial)
  7. Maroc (54ème mondial)
  8. Soudan (71ème mondial)
  9. Libye (73ème mondial)
  10. République Démocratique du Congo (76ème mondial)
  11. Kenya (77ème mondial)
  12. Tunisie (78ème mondial)
  13. Zimbabwe (81ème mondial)
  14. Zambie (85ème mondial)
  15. Tchad (88ème mondial)
  16. Ouganda (92ème mondial)
  17. Tanzanie (96ème mondial)
  18. Sud-Soudan (99ème mondial)
  19. Ghana (101ème mondial)
  20. Botswana (107ème mondial)
  21. Mozambique (109ème mondial)
  22. Cameroun (111ème mondial)
  23. Niger (114ème mondial)
  24. Côte-d’Ivoire (116ème mondial)
  25. Mali (117ème mondial)
  26. Congo (118ème mondial)
  27. Madagascar (119ème mondial)
  28. Gabon (120ème mondial)
  29. Namibie (127ème mondial)
  30. Somalie (128ème mondial)
  31. République Centrafricaine (129ème mondial)
  32. Mauritanie (130ème mondial)
  33. Sierra Leone (131ème mondial)

La Sierra Leone et le Libéria ferme la queue tandis que le Burkina Faso ne figure même pas au classement. On comprend pourquoi le pauvre général Diendéré a été incapable de faire le coup d’État après que Blaise Compaoré ait été chassé par les cailloux. Le Togo non plus n’y est pas, puisque Faure Gnassingbe finance les  milices et n’achète que des hélicoptères pour faire sa guerre contre les civils. Son père lui-même était entré dans l’armée comme simple cuisinier, et ça continue quand on entend les officiers supérieurs togolais maltraiter la langue française et marcher avec des pieds palmés tels des canards. L’armée guinéenne n’est non plus citée, alors qu’elle est citée chaque mois, chaque année dans les massacres des civils.

En Afrique centrale, Idriss Déby se tape la poitrine qu’il est le sauveur de la région. Mais son armée n’arrive qu’en 16 ème position. Paul Biya a fait croire aux Camerounais que le BIR(Bataillon d’Intervention Mobile) était la meilleure armée et la mieux formée  d’Afrique.  Voilà donc que des groupuscules de sécessionnistes sont entrain de les exterminer dans les régions anglophones. Son gouverneur a voulu jouer au courageux en allant au front avec les militaires. Lui-même a été attaqué par les sécessionnistes et  a coulé toutes les larmes de sa vie en priant ” Je vous salue Marie, Notre Père qui es aux cieux”. Shekau, le chef terroriste de Boko Haram, a même interdit à Paul Biya de ne plus jamais mettre pieds dans la région de l’Extrême- Nord. Et le chef d’État camerounais a préféré abandonner toute cette partie du pays.

À part mater les populations, les armées d’Afrique francophone ne peuvent gagner aucune guerre. Leur rôle est de maintenir les dictateurs au trône. Au lieu de protéger les populations, elles sont plutôt dressées contre les populations. Comme le disait le général de Gaulle: «le képi déforme le cerveau».

J. Rémy Ngono

Source: coupsfrancs.com

One comment

  1. Les soit disant noirs<>perissent sous le poids de l’assistance militaire francaise qui leur coute des milliards pour rien en echange des vieux chars de la 2eme guerre mondiale;pauvres noirs nous seront toujours esclaves des autres races par le manque d’intelligence pour la survie de notre race.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*