Selon Gnamien Konan : «En Afrique, pour avoir de la côte, il faut détourner des deniers publics… »

Selon Gnamien Konan : «En Afrique, pour avoir de la côte, il faut détourner des deniers publics… »

« L’Eléphant » a déployé les grands moyens pour tenter de lui arracher directement une explication sur ces propos qui lui sont prêtés à tort ou à raison et qui font le « buzz » les réseaux sociaux et notamment sur « Facebook », mais en vain.

C’est que le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique est en ce moment bien occupé. Il fait face à une grève pour le moins violente de la part des enseignants du supérieur regroupés au sein de la « CNEC » et qui ne lui épargnent aucune attaque. Depuis hier, des étudiants se réclamant de la Fesci ont délogé des élèves et d’autres étudiants dans les grandes écoles on ne sait au nom de quelle justification. Serait-ce le retour des moments de gloire de cette association estudiantine ?

L’accumulation de ces difficultés, ajoutée à une supposée tension entre lui et l’un de ses collègues, semble avoir des effets dévastateurs sur les convictions de Gnamien Konan qui manifestement, ne se fait plus d’illusions. Au point d’exprimer sa souffrance morale sur les réseaux sociaux. « L’Eléphant » qui a approché son ministère pour authentifier le texte court mais intense dont il serait le « père » (sur une page facebook qui porte son profil sous le nom Konan Gnamien), n’a pu avoir une réponse positive ni négative. « On n’infirme rien, on ne confirme rien », nous a dit l’un de ses proches.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que le temps n’est sans doute pas loin où Gnamien Konan pourrait faire une action d’éclat, excédé sans doute de voir autant de célébration de la mauvaise gouvernance autour de lui ?

Dans le texte qui suit, un véritable spleen, il est dénoncé les détournements de fonds, l’achat des consciences, la célébration des faux modèles. Bref, ce visage de la Côte d’Ivoire que l’ex-dégé des Douanes n’aime pas et qui n’a pas l’air de changer malgré le défilement des années et le changement de régime. C’est un véritable pavé jeté dans la marre…du RHDP au pouvoir ?

Allez, on vous laisse déguster le spleen en question :

« J’ai pensé sincèrement que j’avais raison. Mais non, je reconnais que j’ai tort. J’ai pensé naïvement que pour la gestion des affaires publiques, il suffisait d’être vertueux et agir pour l’intérêt commun. Non, j’ai tort.

En Afrique, il faut d’abord détourner beaucoup d’argent public, ensuite, en redistribuer à quelques nécessiteux et acheter les consciences rebelles et cupides avec une partie, une toute petite partie de cette énorme fortune. Alors vous serez la référence admirée, écoutée. On vous dédiera des monuments sûrement. Désolé, ce monde n’est pas le mien…je n’ai rien contre personne. C’est mon choix à moi, je l’assume même si…pour cela je dois être écrasé comme la racine des arbres.

Post-scriptum : peut-être qu’un jour, c’est moi qui aurais eu raison. »

Alex Kassy

Source : L’Eléphant déchaîné N°315

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE