Selon le général Guiai Bi Poin, le commandant Séka Séka aurait proposé des « approches opérationnelles » aux officiers

Selon le général Guiai Bi Poin, le commandant Séka Séka aurait proposé des « approches opérationnelles » aux officiers

Anselme Séka, l’ex-aide de camp de l’ancienne Première dame ivoirienne, Simone Gbagbo, a proposé des « approches opérationnelles » aux responsables de l’armée, lors de la crise postélectorale de 2011, a affirmé l’ancien commandant du Centre de commandement des opérations de sécurité (CECOS, ex-unité d’élite de la gendarmerie), le général Georges Guiai Bi Poin, au cours de son audition à la Cour pénale internationale (CPI).

Le commandant Séka avait proposé « des approches opérationnelles pour vaincre le commando invisible », une milice qui contrôlait la zone d’Abobo, au nord d’Abidjan, au cours d’une réunion des officiers de l’armée, à l’état-major, a expliqué le général Guiai Bi Poin.

Cette suggestion, « pour être plus efficace » face au commando invisible, « n’a pas été jugée utile », a-t-il ajouté.

Selon lui, les officiers avaient recommandé, après son intervention, de ne pas permettre que les personnes non autorisées viennent leur faire des suggestions.

Certains participants s’étaient auparavant opposés à la demande du commandant Séka, d’intervenir à cette réunion, avant de l’écouter, a-t-il fait savoir.

En 2015, Anselme Séka a été condamné à 20 ans de prison pour des « crimes » commis pendant la crise postélectorale de 2010-2011.

Par Edwige Fiendé

Source: Alerte info

Procès Gbagbo et Blé Goudé du 27 Mars 2017 (1ère Partie)

Procès Gbagbo et Blé Goudé du 27 Mars 2017 (2ème Partie)

Procès Gbagbo et Blé Goudé du 27 Mars 2017 (3ème Partie)

Procès Gbagbo et Blé Goudé du 27 Mars 2017 (4ème Partie)

Procès Gbagbo et Blé Goudé du 27 Mars 2017 (5ème Partie)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE