Selon ” Mondafrique”, la proximité de Aïchatou Mindaoudou avec le pouvoir d’Alassane Ouattara inquiète les Nations unies

Selon ” Mondafrique”, la proximité de Aïchatou Mindaoudou avec le pouvoir d’Alassane Ouattara inquiète les Nations unies

Mme Aïchatou Mindaoudou Souleymane, du Niger a été nommé Représentante spéciale pour la Côte d’Ivoire et Chef de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) en mai 2013, en remplacement de M. Albert Gerard Koenders, des Pays-Bas.

Mme Mindaoudou venait d’un poste de Représentante spéciale conjointe chargée des questions politiques à l’Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD), poste qu’elle occupait depuis juin 2011. D’août 2012 à mars 2013, elle a été Représentante spéciale conjointe et Chef par intérim de la MINUAD, ainsi que Médiateur en chef conjoint par intérim.

Avec ses 20 années d’expérience, dont une carrière remarquable dans le Gouvernement du Niger où Mme Mindaoudou avait occupé le portefeuil de Ministre des affaires étrangères et de la coopération et Ministre du développement social, de la population et de la promotion des droits de la femme, sa reconduction à la tête de l’ONUCI semblait aquise d’office sutout à l’approche des élections présidentielles qui doivent se tenir en octobre en Côte d’Ivoire.

Seulement voilà. Une affaire de promixité avec le pouvoir d’Alassane Ouattara semble vouloir tout compromettre. En effet, le confrère ” Mondafrique” nous renseigne que cette proximité «inquiète certains jusque dans les couloirs des Nations unies à New York». Cette inquiétude est cimentée par le fait que certains «fonctionnaires onusiens en poste en Côte d’Ivoire se sont vus par ailleurs financés des séjours dans des hôtels parisiens par le régime ivoirien», précise le confrère.

Rappelons que des collaborateurs du candidat Banny ont plusieurs fois fait écho de cette promixité tendancieuse entre la patrone de l’ONUCI et le pouvoir d’Abidjan.

Eburnienews (avec Mondafrique)

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE