Selon Soro Guillaume, le véritable adversaire de Ouattara à la présidentielle du 25 octobre est le taux de participation

Le “réel adversaire” du candidat Alassane Ouattara à l’élection présidentielle ivoirienne du 25 octobre prochain est le “taux de participation” des électeurs à ce scrutin, a soutenu, dimanche, à Bouaflé (Centre-Ouest), le Président du Conseil politique de sa direction nationale de campagne, Guillaume Kigbafori Soro.

“Le Président Alassane Ouattara n’a pas d’adversaire. Son réel adversaire est le taux de participation”, a déclaré M. Soro au cours d’une cérémonie d’investiture de Charles Koffi Diby, en qualité de Directeur régional de campagne d’Alassane Ouattara dans la région de la Marahoué.

“Alassane Ouattara est compétent, travailleur. Il a une grande capacité de transformation de la société”, a poursuivi Guillaume Kigbafori Soro par ailleurs Président de l’Assemblée nationale. Selon lui, le Président Ouattara “nous a redonné notre dignité” avec la Côte d’Ivoire en chantier, en pleine croissance économique et qui a retrouvé sa place dans le concert des nations.

C’est ce qui a fait dire au ministre du commerce Jean-Louis Billon lors de son investiture à Katiola (Centre-Nord) comme Directeur régional de campagne de Ouattara dans la région de Hambol que réélection du candidat Ouattara le 25 octobre 2015 pour un second mandat à la tête de la Côte d’Ivoire ”ne sera qu’une formalité”.

“Nous devons confirmer le vote que nous avons fait il y a de cela cinq ans. Et mieux, sortir premier au niveau national. Dans le Hambol, cette réélection sera une formalité, il faut que ça soit plus qu’une formalité”, a-t-il indiqué, ajoutant que, « certains candidats sont illuminés (…) parmi eux, il y a beaucoup d’anciens employés du président Ouattara , qui ont été tellement bien formés qu’aujourd’hui , ils veulent être calife à la place du calife. Mais ça ne marchera pas”.

En plus d’Alassane Ouattara, candidat à sa propre succession, le Président du Front populaire ivoirien (FPI) Pascal Affi N’guessan, l’ancien Premier ministre Charles Konan Banny ainsi que l’ex-ministres des affaires étrangères Amara Essy ainsi que le Député Bertin Konan Kouadio dit KKB ont également exprimé leur intention de briguer la magistrature suprême du pays.

Le Conseil constitutionnel ivoirien va rendre public la liste définitive pour cette élection au plus tard le 10 septembre prochain sur la base des 33 dossiers reçus de la Commission électorale indépendante (CEI).

Source : APA

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE