Simone Gbagbo une fois de plus privée de son droit de visite, selon Me Rodrigue Dadjé

Simone Gbagbo une fois de plus privée de son droit de visite, selon Me Rodrigue Dadjé

Me Rodrigue Dadjé, avocat de l’ex-première dame de Côte d’Ivoire, Simone Gbagbo, a affirmé vendredi que sa cliente, détenue depuis trois ans à l’école de gendarmerie d’Abidjan, a « une fois de plus été privée de son droit de visite », dans une note.

« Madame Simone Gbagbo une fois de plus a été privée de son droit de visite », a écrit Me Dadjé, déplorant « une situation qui devient récurrente est inquiétante ».

L’avocat explique avoir, mercredi, « adressé avec décharge au Procureur de la République près le Tribunal d’Abidjan Plateau, deux demandes de permis de visite de neveux et nièces » de l’ex-première dame, « pour lui rendre visite ce week-end ».

Il dit être par la suite « passé en personne (ce vendredi après-midi) au Secrétariat du Procureur de la République, pour savoir si les permis de visite avaient été signés, mais hélas ».

Le 23 décembre 2017, Me Dadjé avait déjà, dans un communiqué, accusé le gouvernement ivoirien de la « priver de son droit de visite pour la fête de Noël ». Une accusation que le procureur Richard Adou avait battue en brèche.

« Mon Parquet tient à indiquer que ces affirmations, au demeurant fausses, n’ont pour seul objectif que de jeter, comme en a l’habitude Maître DADJE Rodrigue, le discrédit sur l’Institution judiciaire et certaines autorités de l’Etat ».

Jugée pendant près de 10 mois par la Cour d’assises d’Abidjan pour « crimes contre l’humanité », Simone Gbagbo, a été acquittée fin mars 2017 par la justice ivoirienne.

Mais en mars 2010, l’ex-Première dame avait déjà été condamnée à 20 ans de prison pour « atteinte à la sûreté de l’Etat ».

Roland Klohi

Source: Alerte info

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.