Situation sécuritaire nationale: Sur 4000 ex-FDS rentrés d’exil, le régime ne reconnait que 27

Situation sécuritaire nationale: Sur 4000 ex-FDS rentrés d’exil, le régime ne reconnait que 27

Le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense, Paul Koffi Koffi a dit ne reconnaître que 27 exFDS sur les 4000 qui sont rentrés d’exil suite à l’appel du chef de l’Etat Alassane Dramane Ouattara. C’est au cours du dernier séminaire-bilan du ministère dont il a la charge qu’il a fait cette déclaration.

Si l’on s’en tient aux propos du ministre Paul Koffi Koffi, les 3973 autres militaires rentrés au bercail plus de trois (3) ans d’exil suite après à la crise post-électorale de 2011, n’ont jamais fait partie de l’armée ivoirienne. Par la même occasion, le ministre délégué à la Défense, a indiqué que l’effectif de l’armée ivoirienne est passé en trois ans, de 15 000 à 23 000 hommes.

Pour rappel, après le renversement de Laurent Gbagbo en 2011 par les forces coalisées Licorne-Onuci-FRCI, plusieurs milliers de militaires loyalistes avaient fui le pays pour des raisons de sécurité. C’est à la suite de plusieurs appels du chef de l’Etat que ces 4000 militaires ont décidé de rentrer au pays sur la base de la confiance aux nouvelles autorités. Ils devraient, selon les promesses,  réintégrer l’armée ivoirienne dont ils étaient issus avant la crise post-électorale.

La réinsertion de ces 4000 premiers militaires devrait servir de catalyseur au retour massif des autres qui n’ont pas répondu à l’appel du chef de l’Etat. Paul Koffi Koffi a défini toujours au cours de ce séminaire, les nouvelles conditions pour prendre part au concours d’entrée à l’Ecole des Forces Armées (EFA), conditions parmi lesquelles le postulant doit être titulaire d’une licence. 

Rodolphe Flaha 

Source: Le Quotidien

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.