Situation sécuritaire précaire en Côte d’Ivoire: Un couvre-feu instauré à Bondoukou, à la demande des leaders communautaires

Situation sécuritaire précaire en Côte d’Ivoire: Un couvre-feu instauré à Bondoukou, à la demande des leaders communautaires

Le préfet de Bondoukou, Germain François Goun, a instauré un couvre-feu allant de 22 H à 5 H du matin à compter de ce vendredi, à la demande des leaders communautaires locaux excédés par de récurrents braquages.

M. Goun a ainsi accédé à une requête des chefs de communautés lors d’une rencontre, jeudi à son cabinet, au cours de laquelle ces derniers, avec à leur tête le grand Imam de Bondoukou, El Hadj Timité Kolonga, ont exprimé leur ras-le-bol face à la situation d’insécurité grandissante dans la localité, expliquant qu’un couvre-feu pourrait permettre aux forces de l’ordre de ramener la quiétude.

“Le grand Imam souhaite, au nom des chefs de quartiers, que chaque ménage, chaque parent, chaque enfant, que tout le monde rentre à la maison au plus tard à 22 heures, et que les forces de l’ordre fassent leurs patrouilles jusqu’à 5 heures. Quand la situation sera normalisée, nous reviendrons à nos habitudes”, avait plaidé leur porte-parole.

Le préfet a toutefois invité les populations à collaborer avec les forces de sécurité, afin de leur permettre d’assurer efficacement leur mission. “La sécurité marche sur les renseignements. Ce sont les informations communiquées aux responsables des forces publiques qui leur permettent de travailler efficacement”, a-t-il souligné, en présence de représentants des forces de l’ordre.

Le porte-parole des chefs du commandement des forces de sécurité, le commissaire de police Douabou Kehiba, a pour sa part affirmé leur volonté de tout mettre en œuvre pour traquer les bandits qui créent la psychose au sein des populations.

Selon les chefs de quartiers, plus de 18 attaques de domicile ont été perpétrées par des bandits depuis la dernière semaine du mois d’octobre.

ns/kkp/tm

Source: AIP

About admin

One comment

  1. mais les voleurs les vrai voleurs de la ville de bondoukou c est bien les frci (les rebelles) ce n est personnes d autres,la journee en treuilli et dans la nuit;sauve qui peut, tout le monde le sait tres bien

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*