Socialisme et libéralisme en Côte d’Ivoire: Quel est le choix de François Hollande ?

Socialisme et libéralisme en Côte d’Ivoire: Quel est le choix de François Hollande ?

De nombreuses idéologies politiques et sociales ont dominé le monde occidental. Le capitalisme, le socialisme, le marxisme-léninisme, le communisme, le libéralisme et autres idéologies et concept ont constitué les principaux axes autour desquels tournaient les débats politiques, économiques et sociaux. Les intellectuels africains, les plus grands consommateurs de ces idéaux, avaient réussi à créer des exemples et des modèles de sociétés en suivant la voie tracée par la France. Ces idéologies s’effondrent de nos jours  comme des dominos et les importateurs se prêtent comme des marchandises au jeu de la transaction du pouvoir en place. Leur prix d’achat n’a jamais reflété leur valeur intrinsèque. Les colonisateurs y sont pour quelque chose. François Hollande, président actuel de la France et socialiste a- t-il encore le sens de ces idéologies ? Son comportement peut-il amener les nouvelles générations à se réclamer du socialisme ?

Cette question mérite d’être posée, quand on sait le rôle joué par le président d’alors Nicolas Sarkozy, le libéraliste et le capitaliste patenté, dans la crise ivoirienne et sur le continent africain. Il a installé le désordre en Libye, il a assassiné la démocratie à Abidjan, le 11 avril 2011. Ce Nabot de Neully, Nicolas Sarkozy se la coule douce en France pendant que les ivoiriens ont régressé de 40 ans sur le plan des libertés et du respect des droits de l’homme.

Pour en arriver là, le socialisme de Laurent Gbagbo a été diabolisé par la droite française dirigée alors par Jacques Chirac puis par Nicolas Sarkozy. Les multinationales, BOUYGUES et BOLLORE s’y sont mêlées pour discréditer le régime du président Laurent Gbagbo. Dans l’opinion française, ce régime est anti-français. Voilà le décor planté. En réalité, il n’en est rien. C’est une stratégie mise en place. En procédant ainsi, la droite française, caractérisée par le libéralisme, battait campagne contre la gauche française caractérisée par le socialisme. C’est de bonne guerre. Aujourd’hui, les socialistes sont au pouvoir en France. Vont-ils laisser le pion de Nicolas Sarkozy, Allassane Ouattara, le libéraliste sans visage humain, continuer à détruire le socialisme en Côte-d’Ivoire ? C’est vrai, les hommes politiques passent, mais les intérêts de la France demeure.  La gauche française peut trouver un socialiste ivoirien capable de pérenniser leurs intérêts. Mais pas en continuant avec Alassane Ouattara qui défend les intérêts de Nicolas Sarkozy. Ce serait contre nature du socialisme français que Laurent Gbagbo a transporté en Côte-d’Ivoire.

C’est pourquoi, nous appelons de tous nos vœux pour que ce libéraliste de Ouattara qui ne remplit pas les conditions de la constitution ivoirienne soit débarqué. Si la droite française a enlevé Laurent Gbagbo du pouvoir, pourquoi la gauche ne ferait-elle pas de même pour Alassane Ouattara ? La guerre des idéologies reprend. La solidarité doit-être de mise. Pas que nous voulons être toujours sous l’emprise des colonisateurs. Mais la réalité du terrain nous amène à penser que sans le soutien de la communauté internationale le combat sera vain. Ouattara s’est imposé grâce à elle. Il faut donc l’actionner pour le déboulonner. Alassane Ouattara est le symbole même de l’Afrique mal partie. La négation du socialisme en Afrique.

François Hollande, te voila au pied du mur. Rétabli la vérité qui a été tronquée par Nicolas Sarkozy. Au contact des contingences matérielles, ne te donne pas dans la compromission. La survie du socialisme en Côte d’Ivoire et en Afrique dépendra de ta réaction face à l’attitude méprisante de Alassane Ouattara. Nicolas Sarkozy se signale en France en restructurant l’UMP qui devient les REPUBLICAINS. N’oublie pas le soutien de Ouattara à Sarkozy lors des élections passées. En acceptant d’être échangé à la bourse des valeurs humaines, les élections présidentielles françaises en 2017 pourront t’être fatales. Ainsi, avec l’avènement de Nicolas Sarkozy au pouvoir et avec Alassane Ouattara à ses côtés ce serait la fin programmée du socialisme.

OURA Kouakou

ourandrin@yahoo.fr  

About admin

One comment

  1. On s’en fiche totalement du choix de hollande. Hollande est le president de la fransse non de la cotedivoire. Arretez donc de donner de l’importance à des gens qui n’en ont pas. Soyez LIBRE DANS VOS TETES ET AUCUN ETRE HUMAIN SUR CETTE TERRE N’AURA D’EMPRISE SUR VOTRE DESTINÉ.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.