SODECI, vendeuse de l’eau de Javel à l’Ivoirien nouveau

SODECI, vendeuse de l’eau de Javel à l’Ivoirien nouveau

La société de distribution d’eau de la Côte d’Ivoire (SODECI), dans la plupart des localités où elle se fait de la bonne fortune avec ses factures de plus ou moins chères incompatibles avec son approvisionnement sporadique, ne nous distribue pas de l’eau saine bien traitée, mais de l’eau excessivement javellisée.

Dans un pays, où consommer quotidiennement une bouteille d’eau minérale, coûtera cher au salaire d’un fonctionnaire moyen loyal, mettre une barrique d’eau de Javel dans une barrique d’eau à traiter, ne neutralisera pas les bactéries ou les microbes nuisibles à notre santé qui n’est pas du tout prise en charge, mais nous neutralisera plutôt avec son surdosage pernicieux.

Si l’eau de Javel a eu ses vertus sanitaires salutaires, depuis la découverte, en 1774, du dichlore Cl2 par le suédois Carl Wilhelm Scheele, et sa dissolution par le chimiste français Claude Louis Berthollet, en 1787, et son amélioration par le pharmacien Antoine Germain Labarraque, en 1820, l’eau de Javel pourra jouer un rôle nocif dans notre santé.

Ses effets désinfectant, bactéricide, fongicide, sporicide et virucide sont très utiles pour nos ménages, pour nos administrations et surtout pour nos hôpitaux, mais sachons que le dichlore est un gaz jaune verdâtre, toxique et irritant pour les yeux, la peau et les voies respiratoires. En outre, en atmosphère confinée (la douche par exemple), d’après les scientifiques, l’inhalation d’une importante quantité de ce gaz peut être fatale pour notre santé.

Il serait temps donc que les autorités, en collaboration avec des services sanitaires, et pourquoi pas avec les responsables de la société civile, prennent des mesures concrètes, afin de veiller sur la santé de l’Ivoirien nouveau, en enjoignant aux responsables de cette SODECI qui se fait chaque année un gain de plus de 6 milliards de Francs CFA, d’accorder une formation adéquate à ses personnels qui traitent nos eaux qui nous sont vitales.

Par Kouroukanfouganews

About Tjefin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*