Suite à la fermeture de la presse de l’opposition, la “Coalition des Journaux Bleus” appelle à des mouvements contre Raphaël Lakpé

Suite à la fermeture de la presse de l’opposition, la “Coalition des Journaux Bleus” appelle à des mouvements contre Raphaël Lakpé

César ETOU (La Voie Originale, porte-parole de la Coalition), Joseph Titi (Aujourd’hui), Allan Aliali (Le Quotidien d’Abidjan), Yacouba Gbané (Le Temps, LG’Infos) et Stéphane Bahi (Le Nouveau Courrier), les patrons des quotidiens surnommés “Journaux Bleus” ont tenu une conférence de presse ce mercredi 14 Décembre 2016 pour se prononcer sur les sanctions régulières qui leur sont infligé par Raphaël Oré Lakpé et le CNP.

Aucours du point de presse qu’il ont tenu, les patrons de “Journaux Bleus” réunis desormais dans une « Coalition des Journaux Bleus (CJB) », ont crié leur ras-le-bol vis à vis du traitement dont font l’objet leurs différents quotidiens de la part de Raphaël Lapké, président du CNP, l’organe régulateur de la presse écrite en Côte d’Ivoire.

Les membres de la « Coalition des Journaux Bleus» précisent que les suspensions constituent «un plan diabolique de Raphaël Lapké pour museler la presse de l’opposition, surtout dans les périodes de grandes activités sociopolitiques, comme les législatives du 18 décembre prochain». Mais aussi et surtout pour tuer économiquement les journaux de l’opposition.

Revenant sur l’une des raisons évoquées par Raphaël Lakpé pour prononcer sa décision de suspension, les patrons des “Journaux Bleus” s’étonnent que Raphaël Lakpé et le CNP reprochent aux quotidiens “Aujourd’hui” et “LG Infos” de publier en «des photographies de personnalités présentées comme des prisonniers politiques». En effet, César ETOU, Joseph Titi, Allan Aliali, Yacouba Gbané et Stéphane Bahi rappellent que «suite aux évènements du 18 février 1992, le député Laurent Gbagbo et plusieurs autres parlementaires, ainsi que des responsables d’organisations de défense des droits humains ont été arrêtés, jugés et condamnés comme co-auteurs de casses». Le même Raphaël Oré Lakpé, «alors rédacteur en chef du Groupe Le Nouvel Horizon, les a présentés dans ses écrits comme des prisonniers politiques jusqu’à leur libération».

LIRE AUSSI: “L’Intersyndicale du Secteur des Médias de Côte d’Ivoire (ISMCI) condamne la suspension des quotidiens Lg’infos, Aujourd’hui et La Voie Originale

Pour protester contre cette répression jugée illégale de la liberté d’opinion exercée par Raphaël Lakpé, la « Coalition des Journaux Bleus» a décidé de se donner tous les moyens professionnels, légaux et juridiques pour combattre les nouveaux dérapages regrettables de monsieur Lakpé. Les membre de la Coalition invitent également tous les autres Patrons de presse et leurs journalistes à se joindre à eux pour combattre les «dérapages regrettables» du CNP. Ils annoncent par la même occasion, une campagne de protestation vigoureuse contre les dérapages de Raphaël Lakpé, centrée autour des activités suivantes :

  • Les vendredi 16, samedi 17 et lundi 19 décembre 2016 : publications de bandeaux et de pages noires dans les journaux ;
  • A partir de demain jeudi 15 décembre : Une série de rencontres avec les Organisations professionnelles et les Associations de défense des Droits humains pour leur faire partager notre indignation ;
  • Les mardi 20 et mercredi 21 décembre 2016, deux journées Presse-morte à observer par tous les journaux de l’opposition.

«Ces activités seront renouvelées jusqu’à ce que M. Lakpé et le CNP reconnaissent notre droit à la différence, précisent les patrons des “Journaux Bleus”».

Suite à la fermeture de la presse de l’opposition la Coalition des Journaux Bleus appelle à des mouvements contre Raphaël Lakpé 1 Suite à la fermeture de la presse de l’opposition, la Coalition des Journaux Bleus appelle à des mouvements contre Raphaël Lakpé

Suite à la fermeture de la presse de l’opposition la Coalition des Journaux Bleus appelle à des mouvements contre Raphaël Lakpé 2 Suite à la fermeture de la presse de l’opposition, la Coalition des Journaux Bleus appelle à des mouvements contre Raphaël Lakpé

Suite à la fermeture de la presse de l’opposition la Coalition des Journaux Bleus appelle à des mouvements contre Raphaël Lakpé 3 Suite à la fermeture de la presse de l’opposition, la Coalition des Journaux Bleus appelle à des mouvements contre Raphaël Lakpé

Suite à la fermeture de la presse de l’opposition la Coalition des Journaux Bleus appelle à des mouvements contre Raphaël Lakpé 4 Suite à la fermeture de la presse de l’opposition, la Coalition des Journaux Bleus appelle à des mouvements contre Raphaël Lakpé

Suite à la fermeture de la presse de l’opposition la Coalition des Journaux Bleus appelle à des mouvements contre Raphaël Lakpé 5 Suite à la fermeture de la presse de l’opposition, la Coalition des Journaux Bleus appelle à des mouvements contre Raphaël Lakpé

Eburnienews.net

About Tjefin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*