Sur ordre d’Amadou Gon Coulibaly : La CNC attaquée à Korhogo. Des blessés graves et des dégâts matériels
Les rues de Korhogo bloquées par les militants RDR d’Alassane Ouattara

Sur ordre d’Amadou Gon Coulibaly : La CNC attaquée à Korhogo. Des blessés graves et des dégâts matériels

L’information alarmante reçue depuis 07h, ce matin, a été confirmée par les dirigeants de la Coalition nationale pour le changement (CNC). Une délégation de ce regroupement de l’opposition conduite par Marie Odette Lorougnon et Samba David a été sauvagement attaquée à Korhogo, à 700 km d’Abidjan au Nord de la Côte d’Ivoire. Cette délégation a été envoyée dans le cadre d’un meeting qui devait se tenir, ce jour samedi 15 août 2015, dans cette ville, fief d’Alassane Dramane Ouattara.

Les premières informations disponibles font état de blessés graves et d’importants dégâts matériels sans en donner les détails. Par contre, de sources concordantes, l’attaque barbare et sanglante a été perpétrée par une cohorte de loubards armés se réclamant militants du RDR (parti du chef de l’Etat). Elle aurait été planifiée et ordonnée par Amadou Gon Coulibaly. Cet homme, Secrétaire général de la présidence de la République, directeur de campagne d’Alassane Dramane Ouattara pour le compte du Rassemblement des Républicains, était effectivement présent dans la ville au moment des faits. Alors que tout était mis en place pour commencer le meeting de la CNC dûment autorisée, les forces de l’ordre (gendarmes et policiers) commis à l’encadrement ont été très vite débordées par la cohorte d’assaillants. Le résultat est connu. Triste.

Marie Odette Lohorignon VP du Fpi qui conduisait la délégation de la CNC attaquée à Korhogo 300x225 Sur ordre d’Amadou Gon Coulibaly : La CNC attaquée à Korhogo. Des blessés graves et des dégâts matériels

Marie Odette Lohorignon VP du Fpi qui conduisait la délégation de la CNC attaquée à Korhogo

« Par cette attaque contre la délégation de l’opposition à Korhogo, chez Alassane Dramane Ouattara, le régime installée par les armes vient d’envoyer un message très fort au monde entier, à moins de trois mois de la présidentielle : les partisans de Ouattara ne sont pas prêts pour l’organisation d’un scrutin libre en Côte d’Ivoire. Ils sont plutôt prêts pour reprendre leur jeu favori, c’est-à-dire tuer ! ». Propos de dirigeants de la CNC, très remontés depuis ce matin.

Une correspondance particulière

About admin

One comment

  1. Si c’est avéré ce qui s’est passé à Korhogo contre la délégation de la CNC,

    alors on ne peut pas aller aux élections dans des conditions d’insécurité pareilles.
    C’est exactement le même scénario comme en 2010.

    Cette élection doit être reportée et une transition mise en place.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.