Sydia serait-il en campagne pour Alhassane Ouattara ?

Sydia serait-il en campagne pour Alhassane Ouattara ?

Mr. Sydia Toure devrait lancer sa campagne à Macenta, selon  son service de Communication, pour rendre hommage aux membres fondateurs de son Parti, mais il a préféré  N’zérékoré ; pourquoi ? Erreur de navigation ? Non ! Improvisation ? Non! Sydia est au service du Président ivoirien Alhassane Dramane Ouattara, qui lui a fourni le JET. Vérifiez les comptes de l’UFR si vous trouvez une facture authentique relative à cet avion.

Malheureusement nos Institutions sont encore faibles pour enquêter sur la source de financement des Partis Politiques ; mais les citoyens n’ont pas le droit au silence devant la circulation d’argent sale en quantité industrielle dans le pays ; N’BAFON PIAN !

Pourquoi ADO financerait la campagne de Sydia Toure ? Si vous posez la question sous cet angle, c’est que vous n’avez rien compris ; Alhassane Ouattara passe par N’zérékoré pour séduire les populations l’Ouest de la Côte d’Ivoire où il est Persona non Grata. Tout discours prononcé par un Président guinéen, libérien ou Ivoirien à Beyla, Lola, Djéké ou N’zérékoré est automatiquement répliqué, dupliqué et amplifié dans cette partie de la Cote d’Ivoire et au Libéria, pour des raisons historiques et sociologiques.

En effet 70‰ des populations de cette région sont de souches guinéennes ou ont une culture commune  avec les populations guinéennes, même si elles sont de souches ivoiriennes ou libériennes : C’est le cas de Worodougou; personne ne peut faire la différence entre un Cissé de Gbéréban Côte d’Ivoire et un Cissé de Togo bala Guinée, un Touré de Beyla et Touré de d’Odienné, un Soumahoro de Saharan Guinée et un Soumahoro de Touba et on peut multiplier infiniment ces exemples ; Par ailleurs les fondateurs des villes de Man et Danané sont originaires de N’zérékoré( les yacouba) et croyez moi ou pas, sont intéressés aux élections transfrontières aussi bien que vous ;(Liberia, Guinée, Côte d’Ivoire) ces populations se partagent des informations et s’influencent mutuellement pendant les grands rendez-vous électoraux et sont toujours prêtes à traverser les différentes frontières pour aller se prêter mains fortes; tout leader guinéen, ivoirien ou libérien qui voudrait s’adresser aux populations de cette grande Région qui couvre à la fois la Guinée, le Liberia et la Côte d’Ivoire, ne va pas à Conakry, Abidjan ou Monrovia : il vient à N’zérékoré, Lola ou Djéké dans la Région de Yomou en Guinée, Sanniquellie au Liberia, Man, Danané ou Séguéla en Côte d’ivoire : les Présidents Ahmed Sekou Toure,  Félix Houphouët Boigny et Tubman du Liberia se sont tous servis de ce vaste réseau naturel de communication .

Et plus près de nous, pendant la guerre Liberia, où Jean Marie Dore faisait ses déclarations fracassantes ? N’zérékoré, parce que cela  lui permettait d’atteindre les populations des deux côtés de la frontière et Beyla à la fois et moindre coût. C’est la même voie que veut empreinter le Président  Dramane Ouattara, mais L’Ouest n’a pas encore digéré le départ de Gbagbo et la Région est fortement divisée entre les deux camps : le terrain est dangereux pour une campagne électorale classique ; pourtant il faudrait y  passer les messages électoraux du candidat ADO. Voilà pourquoi Sydia était à N’zerekore et il y retournera encore pour porter le message du Président ivoirien aux populations de l’Ouest de la Côte d’Ivoire. Sa déclaration à N’zérékoré, est une promesse électorale de ADO aux populations ivoiriennes : Exporter l’électricité vers les pays de la Sous Région en 2020 !

Depuis l’arrivée de Ouattara au Pouvoir, les coupures d’électricité sont récurrentes ; de grands travaux ont été engagés, mais ne suffissent pas à satisfaire la demande nationale et les prix ont connu une augmentation drastique qui fâche les ménages. Pour justifier l’augmentions tarifaire  de l’électricité et d’énorme dette contractée par le gouvernement sans pour autant mettre fin aux coupures d’électricité ; depuis le Gouvernement ivoirien s’est engagé dans une sorte de campagne de désinformation, qui consiste à dire qu’à l’horizon 2020 la Cote d’Ivoire vendra de l’électricité, au Togo, Mali, Benin, le Ghana et à la Guinée et que la Guinée en est déjà formulée cette demande, le cas le plus ridicule reste celui Ghana :

« Le Premier ministre ivoirien a indiqué mardi à Abidjan que la Côte d’Ivoire a engagé la construction d’une série de barrages pour renforcer la capacité énergétique du pays.

Selon lui,  » la Côte d’Ivoire fournit de l’énergie au Ghana, au Togo, au Bénin, au Burkina Faso et au Mali. Certainement avec le barrage de Soufré, nous devons pouvoir alimenter les demandes de la Guinée Conakry et du Libéria ».

« Il s’agit de faire de la Côte d’Ivoire un hub en matière d’énergie, capable de répondre à la demande énergétique des pays de la sous-région »… Juin 2015

Source : actuconakry.com

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE