Terreur sur la République !: Le ciel est noir. Mais, tôt ou tard, le soleil apparaîtra!

Terreur sur la République !: Le ciel est noir. Mais, tôt ou tard, le soleil apparaîtra!

Pour un « oui » ou pour un « non », vous êtes viré ! Allez voir dans vos montagnes Wê, Mabri Toikeusse,  et dans vos savanes Baoulé, Gnamien Konan, si j’y suis.

Ainsi, un monarque nous est né en Côte d’Ivoire, depuis le dimanche 30 octobre 2016 ! Dans la droite ligne du lundi 11 avril 2011. Sauf que le monarque ivoirien, Alassane Ouattara, est un monarque aux pieds d’argile. Question d’origines ! Il croit profiter de l’absence, momentanée de « l’enfant du terroir », aujourd’hui incarcéré à la prison de Scheveningen à La Haye aux Pays-Bas, pour se faire une virginité politique par l’adoption d’une constitution taillée sur mesure. Avec la complicité des « esclaves volontaires ».

Alassane Ouattara, malheureusement, a été déplébiscité, le dimanche 30 octobre 2016. Il a, lamentablement, échoué dans la conquête des cœurs des Ivoiriens. Autochtones ! C’est un mauvais élève. Et, c’est un Enseignant qui parle !

Le référendum, il faut le prendre comme un élève en situation d’examen. Le baccalauréat, par exemple. C’est en additionnant les bonnes notes de l’élève, le « oui » dans le cadre du référendum, et ses mauvaises notes, le « non » au référendum, et que l’élève a la moyenne, c’est-à-dire, 10 ou plus de 10 sur 20, qu’il est déclaré. Mais, quand on additionne le nombre de « oui » et le nombre « non » au référendum, Alassane Ouattara n’a pas eu 50% des votants. Donc, il a été rejeté par les Ivoiriens ! Question d’origines.

A preuve, après le référendum, prenez la carte de la Côte d’Ivoire. Mettez une pointe sur Touba au Nord-ouest. Tirez un trait jusqu’à Tanda au Nord-est. Alassane Ouattara et son Rassemblement des républicains (Rdr) ont redessiné la Côte d’Ivoire selon « La Charte du Nord », versions 1991 et 2002, avant la rébellion du jeudi 19 septembre 2002, divisant le pays en deux : « La Côte d’Ivoire utile », selon le président Laurent Gbagbo, et la Côte d’Ivoire de ceux qui cherchaient un point de chute puisque Samory Touré avait détruit Kong et que le fuyard d’empereur avait rejoint les origines de ses ancêtres à Banfora, en Haute Volta, aujourd’hui, Burkina Faso.

Vu les résultats du référendum, Alassane Ouattara ne peut que régner par la terreur ! La quasi majorité de ceux qui ont voté « oui » n’est pas des Autochtones ivoiriens. Les non-Autochtones sont reconnaissants à Alassane Ouattara car, avec la nouvelle constitution, ils croient oublier leurs origines. Aux Autochtones, on brandit la terreur des armes. Au demeurant, comment-il arrivé au pouvoir d’Etat, ce…(les Ivoiriens ont plusieurs sobriquets pour le désigner : je frapperai ce pouvoir moribond, gnangami, rattrapage), le lundi 11 avril 2011 ? Sous les bombes et en enjambant des corps chauds.

Mais il est une évidence que le référendum a dévoilée : Alassane Ouattara et son Rdr sont minoritaires en Côte d’Ivoire, même avec l’appui d’Henri Konan Bédié. Au regard du « oui », ils ont créé leur « Etat de La Charte du Nord ». Alassane Ouattara, avec sa constitution, a divisé les Ivoiriens plus que jamais. Les Ivoiriens doivent refuser cette partition de leur pays.

Alors, organisons-nous, par quartiers, par communes, par villages, par hameaux pour indiquer la route qu’il faut à Alassane Ouattara. On peut ne pas savoir où on va. Mais on ne peut jamais oublier d’où on vient !

Aucune terreur sur la République ne vaincra le Peuple de Côte d’Ivoire !

Notre Combat, l’Unité des Autochtones du Sud, de l’Est, du Centre, de l’Ouest et du Nord.

Fait en Abidjan, le samedi 26 novembre 2016

Gnamantêh Nanankoua
Autochtone ivoirien, mieux, Ivoiritaire !

Cel : 08796057 / 05977634

Mail : srikanga@yahoo.com

About Tjefin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE