Tiassalé : Morokro-village, l’axe routier enfin bitumé ?

Tiassalé : Morokro-village, l’axe routier enfin bitumé ?

Samedi 11 novembre 2017, il y avait foule et grande animation à Bongouanou, la région du Moronou, fief des Agni-Mlôfôh dont le dernier maillon se trouve être Morokro-village dans le département de Tiassalé.

La raison principale de ce grand rassemblement est que sous l’égide du ministre Ahoua N’dolly Théophile, Inspecteur d’Etat, des cadres et des élus, les Agni-Mlôfôh de Bongouanou recevaient, comme ils l’ont dit eux-mêmes, leur frère président de la République de la Côte d’Ivoire, Alassane Dramane Ouattara, Ado pour les intimes n’est-il né à Dimbokro à quelques kilomètres de leur cité ?, pour lui rendre hommag.

Il y a eu certes le folklore habituel du défilé des têtes couronnées, des danses du terroir, des griots traditionnels et modernes (Dj). Mais, en une seule journée, le président Ouattara et ses hôtes ont pu parler politique, par exemple des cadres qui ne s’entendent pas et qui sont dans une posture de « ôte-toi que je m’y installe » et surtout de développement, un domaine dont raffole le chef de l’Etat ivoirien.

A ce niveau, les Agni-Mlôfôh ont saisi l’occasion de ce samedi 11 novembre 2017 pour parler du raccourci routier Morokro-M’batto-Bongouanou-Daoukro-Agnibilékro. Une voie que le président Henri Konan Bédié s’en allait bitumer en mars 2000 pour désenclaver l’un des poumons économiques de la Côte d’Ivoire. Qui dit Agnibilékro, dit coopération sud-sud avec le Ghana voisin !

Le sourire était sur toutes les lèvres quand le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, sans hésitation, a accédé à ce vœu des Agni-Mlôfôh. A Morokro-village, le soulagement était aussi grandissime et preceptible quand on sait que pour parcourir seulement 15 kilomètres de l’autoroute du Nord au Pk 120 à la sous-préfecture de Morokro, il faut parfois mettre plus de 2 heures de temps. Les mauvaises langues diraient, cela se comprend : le président Alassane Ouattara ne pas par là pour se rendre à Kong ou à Gbéléban !

Mais, les sceptiques ont tort car quand le chef de l’Etat ivoirien promet, il le fait. D’où le grand espoir suscité par sa visite, le samedi 11 novembre 2017, à Bongouanou, dans la région du Moronou, fief des Agni-Mlôfôh !

Correspondance particulière de Gnamantêh

Samedi 18 novembre 2017

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE