Togo : Le triomphe de la paranoïa des dictateurs continue. Le Contre-Amiral Adégnon annule le concert géant de la fête de l’indépendance

Togo : Le triomphe de la paranoïa des dictateurs continue. Le Contre-Amiral Adégnon annule le concert géant de la fête de l’indépendance

Prévu pour se dérouler le 27 avril, jour de la fête de l’indépendance, le concert « exceptionnel » qui devrait rassembler de grands noms de la musique togolaise a été annulé, sans motif.

Le « Concert de l’Indépendance » offert gratuitement aux citoyens par un citoyen togolais nommé Alberto Olympio, n’aura plus lieu. Annoncée à grand renfort médiatique, cette manifestation qui s’annonçait « exceptionnelle », a été interdite à 72 heures de l’échéance, par le Contre-Amiral Fogan Adégno , président de la Délégation Spéciale de la ville de Lomé. Un courrier qui ne mentionne pas le motif de cette mesure, a été adressé aux organisateurs, qui pourtant avaient reçu un avis favorable auprès des services de la même municipalité.

Alors que du côté de l’organisation on en était aux derniers réglages ; envoi de billets d’avion aux artistes, déplacement du matériel devant servir à assurer le concert, envoi des invitations, la Délégation Spéciale de la ville de Lomé qui le 16 avril dernier accordait une autorisation pour l’organisation du Concert de l’Indépendance a décidé de l’annuler ce 24 avril 2014. C’est la stupeur et l’incompréhension du côté des organisateurs.

« Cette décision nous a beaucoup surpris puisque rien ne l’a laissée présager. Nous étions mobilisés et fin prêts pour offrir de la joie et du plaisir à la jeunesse togolaise à travers ce concert. Notre frustration est d’autant plus grande que dans la lettre que nous a envoyée la présidence de la Délégation Spéciale de la ville de Lomé, il ne nous est pas indiqué les motifs qui peuvent expliquer cette annulation » a déploré Achille Kanabo, membre du comité d’organisation.

Les organisateurs ont du se contenter d’un laconique, « pour des raisons indépendantes de notre volonté nous sommes au regret de vous annoncer l’annulation de votre manifestation ». Pour M. Kanabo plus que l’investissement humain et financier qui vient de tomber à l’eau, c’est l’image et la crédibilité du Togo qui en prend un coup au regard des artistes étrangers qui devraient se déplacer, mais aussi de la jeunesse togolaise qui se voit priver de ce concert. Pour ne rien arranger, dans la foulée, un autre concert est autorisé au même lieu et à la même date, comme si de rien n’était.

Leur volonté d’avoir des explications s’est heurtée à une phrase édifiante du président de la Délégation Spéciale de la ville de Lomé. « Ce sont des instructions que j’ai reçues et que je vous transmets. Je suis un maire nommé et non élu », leur aurait-il déclaré le Gal Fogan Adégno pour toute justification. Même son de cloche chez le Ministre de l’Administration Territoriale qui aurait aussi exprimé son impuissance face à la situation.

D’aucun pensent que ce sont les ambitions politiques qu’on prêterait aux organisateurs du « Concert de l’Indépendance » qui explique cette décision d’annulation. Ce à quoi répond Nathaniel Olympio représentant le promoteur du concert, « est-ce que dans les spots diffusés ou sur les affiches, il y a une quelconque indication faisant référence à la création d’un parti politique ? » Et d’ajouter « et même si cela avait été le cas, cela justifie-t-il l’interdiction de la manifestation ? Depuis quand l’engagement politique est-il un délit dans ce pays » questionne-t-il ? Cette réponse est sans nul doute à trouver auprès de ceux qui ont interdit le concert.

Aghu

Source: koaci.com

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.