Torture Des ex-FDS dans les lieux de détention: Le pouvoir extermine des dignes fils du pays. Le commissaire Négblé, ex-directeur de la DST mort suite à une longue détention et à des tortures

Torture Des ex-FDS dans les lieux de détention: Le pouvoir extermine des dignes fils du pays. Le commissaire Négblé, ex-directeur de la DST mort suite à une longue détention et à des tortures

Tuer à petit feu les ex-FDS qui ont défendu la république. Tel semble être l’objectif visé par le régime ouattara qui torture dans les lieux de détention, les ex-FDS.

Le commissaire Négblé César est décédé le 24 mai 2014 au Maroc. il s’était rendu au royaume chérifien pour se soigner de l’insuffisance rénale qu’il avait contractée en prison. la torture à laquelle il a été soumis pendant le temps de sa détention par le régime Ouattara l’avait totalement escamoté. Le solide gaillard plein de vie qu’il était n’était plus que l’ombre de luimême. Tous ceux qui ont vu le commissaire Négblé à sa sortie de prison sont tous unanimes à reconnaître que son corps n’était plus qu’une simple enveloppe que la vie avait abandonnée. Ses pieds étaient enflés et il se déplaçait difficilement. De sorte qu’il n’avait même pas pu, malgré sa présence au village, assister à la veillée de son père.

Ses amis, qui avaient effectué le déplacement, dont le ministre Guikahué, cadre du même canton que lui, étaient contraints à le trouver dans sa maison pour le saluer et lui présenter leurs condoléances, avant de rejoindre la place publique où se déroulait la veillée.

Parlant de ses conditions de détention, notamment la torture à laquelle il a été soumis, lui-même disait: «Je ne sais pas si je peux survivre au traitement inhumain qu’on m’a infligé pendant toute ma détention». Effectivement, le commissaire Négblé n’a pas survécu à la torture que lui a infligée le pouvoir Ouattara. Moins d’un deux ans après sa libération, il est décédé. Le commissaire Négblé, ci-devant directeur de la DST, n’est pas seul dans celle situation. Plusieurs ex-forces de défense et de sécurité (FDS) sont mortes à leur sortie de prison du fait de la torture qu’ils ont subie. Gardées au secret, elles sont encore plus nombreuses, les ex-fds qui sont encore en détention et dont la santé s’est gravement dégradée du fait du traitement inhumain qu’elles subissent quotidiennement. les cas les plus connus sont ceux de l’Amiral Vagba Faussignau et des commandants Anselme Séka Séka et Jean-Noël Abehi.

A la Nouvelle Pergolat où il avait été interné les premiers jours de son arrestation, l’Amiral Vagba Faussignau était totalement escamoté. il ne pouvait pas se déplacer seul. Il avait perdu l’usage de ses membres du fait de la torture. Aujourd’hui détenu à la prison de séguéla, il a perdu l’usage de son bras gauche. Avant son transfèrement au camp pénal de Bouaké cette année-même, le commandant Anselme Séka Séka, a été gardé pendant près de trois ans au secret dans des conditions inhumaines. D’aucuns disent même qu’il a perdu l’usage de ses membres et même la vue. Et comme, depuis son arrestation jusqu’à ce jour, il n’a jamais été présenté ni à un juge, ni aux ivoiriens, ni même à ses parents, personne n’est situé sur son réel état de santé.

Que dire du cas du commandant Abéhi ?

Conduit récemment aux urgences du CHU de Bouaké, il est dans un état très critique, selon des agents de ce centre hospitalier. Lui aussi a été torturé pendant près de deux ans dans un lieu tenu secret par les tenants du pouvoir d’etat, avant d’être transféré au camp pénal de Bouaké. Il n’est pas certain que ces deux officiers supérieurs de notre gendarmerie nationale formés à grands frais par l’etat survivent à la torture qu’ils subissent en prison.

Les exemples des ex-fds qui subissent la torture dans les différentes prisons du pays sont légion. on pourrait les citer indéfiniment. tout porte à croire que le pouvoir ouattara a décidé de tuer à petits feu les dignes fils du pays qui ont défendu la patrie au moment où le pays avait besoin de leur service.

Source: Notre Voie

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.