Toute honte bue, le FMI «satisfait» des performances du Zimbabwe | eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France Toute honte bue, le FMI «satisfait» des performances du Zimbabwe
Toute honte bue, le FMI «satisfait» des performances du Zimbabwe

Toute honte bue, le FMI «satisfait» des performances du Zimbabwe

Le Fonds monétaire international (FMI) s’est dit satisfait des performances du Zimbabwe malgré “des objectifs manqués” en raison d’une année électorale difficile caractérisée par un long processus électoral et une transition post-électorale prolongée.

Cela constitue un pas vers la normalisation des relations entre l’institution monétaire et le pays d’Afrique australe et vers le déblocage potentiel d’argent pour le Zimbabwe, indique un communiqué de l’institution financière multinationale, publié mercredi.


Le FMI a privé le Zimbabwe de ses services au début des années 2000. Le droit de vote du pays au sein de l’institution a été suspendu et le bureau du FMI dans le pays a été fermé en 2004.

Le réengagement du FMI n’a débuté qu’en juin 2013, avec le lancement d’un programme de référence (SMP), qui implique une série de réformes économiques, y compris le renforcement de la gestion des finances publiques et du secteur bancaire, la réaduction de la masse salariale du gouvernement, et l’amélioration de la transparence dans le secteur diamantaire.

Le SMP n’implique pas d’assistance financière ni d’appui du conseil d’administration du FMI.

Le FMI a noté que le Zimbabwe a commencé à mettre en place des mesures pour résoudre le fossé fiscal 2014, à améliorer la qualité des dépenses publiques, à renforcer la stabilité du secteur financier et à faire avancer les mesures de réformes structurelles différées.

Un autre SMP pourrait suivre, menant à la réouverture d’un bureau du FMI à Harare en novembre, a laissé entendre le FMI.

A la fin de l’année 2013, la dette extérieure du Zimbabwe s’élevait à 8,9 milliards USD. Outre le FMI, Harare doit également à la Banque mondiale 1 milliard USD, à la Banque africaine de développement (BAD) 612 millions USD, et à la Banque européenne d’investissement 280 millions USD.

L’économie du Zimbabwe est, en plus, entrée dans une période difficile. Le FMI prédit une croissance plus lente pour l’économie zimbabwéenne dans un avenir proche, en moyenne 4%, par rapport à environ 10% de 2009 à 2012.

Source: xinhua

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.