Transfèrement des ministres Assoa Adou, Lida Kouassi : Leurs Avocats évoquent une tentative d’assassinat

Transfèrement des ministres Assoa Adou, Lida Kouassi : Leurs Avocats évoquent une tentative d’assassinat

Me Dako Zahui Toussaint, Me Nomel Lorng et Me Bobré Félix, Avocats des détenus Assoa Adou, Lida Kouassi et de Maitre Bahi étaient face à la presse le vendredi 4 septembre 2015 dans un Restaurant à Cocody pour se prononcer sur le transfèrement de leurs clients.

Le conseil des détenus Assoa Adou, Lida Kouassi, maître Bahi ignore le lieu du transfèrement de leurs clients. Face à la presse, ils ont avoué ne pas savoir où se trouvaient ces cadres proches de l’ex-président Laurent Gbagbo sortis de la Maca pour ‘’une destination inconnue’’.

« Le 2 septembre, ils ont reçu un ordre d’extraction du procureur de la République, prés le Tribunal du Plateau qui voulait les rencontrer. Raison pour laquelle, ils ont été extraits de la Maca. Au Palais de Justice, point de procureur. Nous sommes restés avec eux, jusqu’à ce que le chef d’escorte nous dise qu’ils seront ramenés quelque part d’autre que la Maca. Il nous a dit qu’ils ne retourneront pas à la Maca. Il nous a fait savoir qu’il n’avait pas le pouvoir de nous donner l’information. Nos clients sont repartis vers une destination qui nous était inconnue. C’est la presse qui donne le lieu de détention de nos clients. Nous ne pouvons pas le confirmer puisque nous n’avons pas encore échangé avec eux (…) nous sommes dans l’ignorance. Nous qui avons l’obligation de les rencontrer à tout moment, ne savons pas le lieu de leur détention actuelle. Nous sommes incapables de vous dire où se trouvent nos clients. Leurs droits ont été violés », a dénoncé Me Nomel Lorng. Il n’a pas manqué d’ajouter que le juge d’instruction du 10e cabinet en charge du dossier, dit ne pas être informé du transfèrement des détenus.

Les Avocats ont fait la révélation selon laquelle, le ministre Assoa Adou, et Lida Kouassi ont échappé a une ‘’tentative d’assassinat’’ dans la nuit du 1er au 2 septembre 2015. Selon Me Dako Zahui, un commando encagoulé (10 à 15 personnes) lourdement armé a fait irruption dans les cellules occupées par le ministre Assoa Adou, et Lida Kouassi aux environs d’une (1) heure du matin dans la nuit du 1er au 2 septembre 2015. « Aux environs d’une heure, un commando armé a fait irruption dans les cellules occupées par nos clients. Ces derniers qui très tard dans la nuit, échangeaient et s’apprêtaient à dormir. Ce commando était conduit par un certain Gueu Dianin Roland, reconnu par le ministre Adou. Me Bahi a été poursuivi, arrêté, menotté et isolé. Ensuite, ils se sont occupés du ministre Lida Kouassi. Après quoi, ils se sont chargés de fouiller la cellule du ministre Assoa Adou. Ils ont arraché tous les portables à nos clients. Les autres ayant été alertés, le commando a pris peur et s’est retiré. Ce qu’il faut retenir, c’est que le commando n’est pas passé la porte régulière. Le commando s’est frayé un chemin pour accéder à la cellule. Le courant a été suspendu. C’est donc le lendemain qu’ils ont reçu l’information selon laquelle, le procureur de la République voudrait bien échanger avec eux », a expliqué Me Dako.

Il n’a pas manqué de souligner que la Maca était dirigée par des bandits de grands chemins, dont Yacou le Chinois, qui y font la pluie et le beau temps.

Ange K

Source: L’intelligent d’Abidjan

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*