Traqué de toutes parts et abandonné : Soro Guillaume retourne à la ‘’rébellion’’

Traqué de toutes parts et abandonné : Soro Guillaume retourne à la ‘’rébellion’’

« Guillaume Soro reprend le maquis ! ». C’est sous ce titre enflammé que la revue bimensuelle La Lettre du Continent, dans sa parution 761 de ce mercredi 27 septembre 2017, croit donner les dernières nouvelles de Guillaume Soro et de sa technique de survie politique. En effet, selon La Lettre du Continent, le président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire (Pan), face au défis que lui lancent les proches de Ouattara au sein du Rassemblement des Républicains (Rdr), concocte un plan B qui consiste, entre autres, à se rapprocher de Konan Bédié, du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci).

« Defié par les barons d’Alassane Ouattara, l’ancien chef rebelle renforce son rapprochement avec Henri Konan Bédié », relève La Lettre du Continent qui précise que, présent depuis plusieurs jours, et à titre privé, à Paris où il séjourne à l’hôtel Georges, Soro prépare son retour en Côte d’Ivoire pour début octobre. « Cible des principaux barons du régime Ouattara à commencer par le premier ministre Amadou Gon Coulibaly (LC n°760), le président de l’Assemblée nationale fera son « come-back », officiellement pour poursuivre ses activités parlementaires. Il a été absent de la séance de reprise du Parlement Ie 26 septembre.

Dès son retour, sa priorité sera pourtant de s’entretenir avec Henri Konan Bédié, le patron du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCl), avec lequel il a opéré un rapprochement stratégique dans l’espoir d’un soutien pour Ia présidentielle de 2020 », lève un coin de voile le bimensuel sur la stratégie de la volonté de Soro, de contenir la farouche fronde que lui opposent les caciques du Rdr. Et en attendant, en tant que maquisard à son corps défendant, La Lettre du Continent précise que Soro, désormais soutenu par le mouvement l’Union des soroïstes (UDS), entretient le mystère autour de sa personne et ses activités. Non sans relever que le Pan a renoué avec ses vieux réflexes de l’époque où il était chef rebelle. Où par stratégie de survie, les dates de ses déplacements sont de moins en moins évoquées publiquement.

« Aucune publicité n’est faite autour de ses activités. Cette mise à distance des autorités ivoiriennes va jusqu’à filtrer avec minutie ses interlocuteurs téléphoniques », révèle toujours le confrère parisien qui met en exergue le rapprochement avec Henri Konan Bédié qui représenterait selon La Lettre du Continent, désormais un sérieux obstacle dans la tentative des barons du Rdr d’absorber le Pdci dans un parti unifié. « Pour étouffer les ambitions de l’ex-leader de Forces nouvelles (Fn), certains parlementaires Rdr vont jusqu’à proposer d’inclure dans le futur nouveau règlement de l’Assemblée nationale une clause interdisant au chef du Parlement de se porter candidat à un scrutin présidentiel. »

Voici la dernière révélation de La Lettre du Continent, à propos de la guerre à fleuret moucheté qui oppose les camps Soro et Rdr. Guerre dans laquelle chaque faction en présence y va de son stratagème pour avoir l’ennemi à l’usure. Du moins le plus possible.

Marcel Dezogno

Source: letempsinfos.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE