Tribunal de Tiassalé : Pauvre n’a plus tort ! | eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France Tribunal de Tiassalé : Pauvre n’a plus tort !
Tribunal de Tiassalé : Pauvre n’a plus tort !

Tribunal de Tiassalé : Pauvre n’a plus tort !

« Si un juge corrompu vous emmerde quelque part en Côte d’Ivoire, transférez votre affaire au tribunal de Tiassalé » ! Tels sont les propos d’un cadre d’un village proche de la ville de Tiassalé après un procès dont son village est sorti vainqueur à propos d’un litige de terre.

Il faut dire que dans cette affaire, les Bitty, pour ne pas les nommer, avaient déployé les gros et grands moyens pour tourner le jugement en leur faveur : armada d’avocats spécialement venus d’Abidjan ; on murmurait qu’ils venaient de France. En tout cas, c’était la bataille d’un pot de fer contre un pot de terre ! Mais à Tiassalé, les gens oublient que les temps ont changé. Surtout au niveau du tribunal de section de Tiassalé, la donne a radicalement changé au point qu’un justiciable, au sortir d’une audience déclarait récemment : « Maintenant, on n’a plus peur de venir au tribunal ». Et un autre de renchérir : « Pauvre n’a plus tort comme avant » !

Mais pourquoi de telles réactions ? Tout simplement, on peut être pauvre comme rat d’église et gagner un procès au tribunal de section de Tiassalé. Depuis un certain temps, la justice a pris racine dans cette juridiction et le droit y est dit. Et on apprend que les faussaires et leurs suppôts tremblent. Notamment à Tiassalékro.

Tous ceux qui ont cédé des carrières pour leurs propres comptes se débattent comme des beaux diables, usant d’intrigues, de pressions au plus niveau de l’administration, voire de menaces pour tordre le cou au droit et à la justice, un peu comme dans le procès inique d’usurpation de titre contre le candidat éligible à la présidentielle 2015, Gnamantêh Nanankoua. Mais tous ces faussaires sont mal tombés. Ils oublient qu’il existe en bas-monde des hommes et des femmes qui accomplissent leur tâche avec la conscience du Juste. Et la nouvelle s’est répandue dans toutes les contrées à partir de l’exemple du village de Nianda. Le président Alassane Ouattara peut être fier d’avoir dans l’un des piliers importants de son administration qu’est la Justice, des hommes de valeur. A la section du tribunal de Tiassalé, il se nomme Liadé Willis Jacques Anselme, juge-président !

Kpandjin

A Tiassalékro

Dimanche 07 décembre 2018

One comment

  1. Pourquoi citer Dramane Allassane qui n’est en rien un homme moindre juste?Cet individu est caractérisé par le faux et usage de faux.Regardez un peu autour de vous!Quand vous citez des gens honnêtes,ne venez pas à les salir avec Dramane Allassane plus sale que le porc antique:il a deux mamans,une Ivoirienne et une Burkinabe;il est lui-même Voltaïque (Burkinabe) mais par usurpation il s’arroge l’identité ivoirienne!Dramane n’était pas éligible après le décret de SEM Gbagbo pour qu’il soit candidat de 2010:le voici candidat dérivé en 2015! Dramane avait promis des milliards aux régions pour leur fonctionnement.L’argent du pays:aucun sou n’est tombé,mais il se sucre le bec tandis que la population courbe l’échine et gémit. Dramane dit que l’économie se porte bien et tout va bien,mais les enquêtes exposent une faiblesse financière et un taux de chômage de 72%.Rien que le faux!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.