Un affrontement évité de justesse entre deux groupes de jeunesses de la FENUJECI, à Yamoussoukro

Un affrontement évité de justesse entre deux groupes de jeunesses de la FENUJECI, à Yamoussoukro

Un affrontement a été évité de justesse vendredi à Yamoussoukro grâce à l’intervention de la police entre un groupe de jeunes se réclamant de l’ancien bureau de la Fédération nationale des unions de jeunesse communale de Côte d’Ivoire (FENUJECI) et un autre groupe du nouveau bureau présidé par Sylla Souleymane. 

Voulant à tout prix tenir un congrès pour élire un nouveau président de la FENUJECI, les amis de l’ancien président Jérôme N’Guessan Koffi, en provenance de diverses villes du pays se sont donnés rendez-vous jeudi au centre Diocésain de Yamoussoukro.

Le lendemain, alors qu’ils s’apprêtaient à tenir leur congrès, ils ont été empêchés par des jeunes venus de Bouaké et conduits par Silué Pégabila, le secrétaire national à la formation et à l’insertion sociale du bureau légal de la FENUJECI dirigé par Sylla Souleymane, élu lors du troisième congrès le 16 mai à Daoukro.

Sans l’intervention prompte du commissaire de police Charles Gnakoua du 1er arrondissement de Yamoussoukro et ses éléments, la situation aurait viré à un affrontement sanglant. La police, craignant le pire, a transporté et escorté les partisans de Jérôme N’Guessan Koffi pour les faire évacuer des lieux.

Source : AIP

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.