Un cybercriminel de 31 ans escroque 200.000 € à une femme néerlandaise de 72 ans | eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France Un cybercriminel de 31 ans escroque 200.000 € à une femme néerlandaise de 72 ans
Un cybercriminel de 31 ans escroque 200.000 € à une femme néerlandaise de 72 ans

Un cybercriminel de 31 ans escroque 200.000 € à une femme néerlandaise de 72 ans

Audio Opeyemi Michael, a été arrêté par la Commission des crimes économiques et financiers, EFCC, pour avoir escroqué une femme allemande néerlandaise de 72 ans pendant leur flirt sur internet.

Le suspect, qui est originaire de Owu zone de gouvernement local de l’Etat d’Ogun, déclare avoir rencontré sa victime, identifiée simplement comme Jeannet De Jonge, sur Netlog ; un site de rencontres. Il dit avoir fait semblant d’être un citoyen américain de 41 ans, travaillant comme chef de cuisine dans un restaurant nigérian et ayant besoin d’une femme.

Porte-parole de l’EFCC, Wilson Uwujaren, a confirmé ces déclarations et a déclaré à Vanguard que le profil du suspect a effectivement attiré Jeannet et elle a commencé à lui envoyer de l’argent par Western Union et Money Gram.

Il a en outre révélé que le suspect a reçu diverses sommes d’argent, sous prétexte qu’il allait les utiliser  pour parfaire ses papiers afin de la rejoindre en Hollande. Mais son incapacité ou refus d’honorer l’invitation, a poussé Jeanet à déposer une plainte à l’EFCC.

Les agents de l’agence anti-corruption ont utilisé les informations fournies par la victime dans sa plainte pour suivre et appréhender le suspect.

Le présumé escroc dans son aveu a déclaré:

Elle m’envoyait de l’argent chaque mois, allant de 800 € à 900 € depuis Juin 2012, par Western Union et Money Gram jusqu’au point où Western Union a décidé de bloquer son compte.

C’est alors, qu’elle m’a demandé d’aller à Londres pour qu’elle puisse m’envoyer de l’argent là-bas. J’ai contacté un ami à Londres appelé Osas Odiah, pour qu’il puisse recevoir de l’argent et me le renvoyer au Nigeria.

Elle a d’abord envoyé  2000 € dans le compte de mon ami à Londres mais il ne me l’a pas renvoyé. J’ai ouvert plus tard un compte à  Keystone Banque Forex : c’est grâce à ce compte qu’elle a continué à m’envoyer de l’argent « .

Selon Wilson, le suspect sera traduit en justice et méditera son sort dans une prison du Nigéria.

Source: africeleb.com

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.