Un mois après l’Appel de Daoukro, Bédié fâché avec Ouattara!

Un mois après l’Appel de Daoukro, Bédié fâché avec Ouattara!

L’Appel de Daoukro paraît pécher à divers égards dans la production de ses résultats, et semble donner quelques soucis à son auteur.

Le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci) est un homme de parole, faisait savoir Kouame-Bezeme, dans un entretien paru dans nos colonnes. Henri Konan Bédié, soucieux de la paix dans son pays, comme il l’a lui-même signifié, n’a pas hésité à inviter ses militants à soutenir Alassane Ouattara. Seulement, voilà, des constats paraissent « malmener », quelque peu, sa bonne intention. En effet, nos sources s’interrogent sur ce qui a bien pu faire débarquer Lucien Auka, directeur des affaires administratives et financières (Daaf) de la Primature. Que s’est-il passé ?

De fait, selon celles-ci, l’argent dont il est question ne devait pas servir au voyage du Premier ministre Kablan Duncan aux Etats-Unis d’Amérique. Les réservations, soutiennent nos interlocuteurs, faites dans le pays de Barack Obama, étaient celles du chef de l’Etat, qui devait se rendre aux Assemblées du Fonds monétaire international (Fmi) et de la Banque mondiale…

Remplacé ensuite par M. Duncan, lesdites réservations n’ont pu être modifiées. Malheureusement, les états présentés à la Présidence, faisaient croire que les dépenses effectuées dans le cadre du voyage du chef du gouvernement, étaient du fait de cette institution. Jetant alors l’opprobre sur le Daaf, qui en aurait donc fait les frais. Cette situation, révèlent nos sources, ne réjouirait pas M. Bédié. Qui regarde, par ailleurs, avec étonnement ce qui se passe à Yamoussoukro.

Des voix crédibles indiquent qu’il a confié Augustin Dahouet à Guillaume Soro, président du parlement ivoirien, et à Alassane Ouattara, chef de l’Etat. L’objectif étant de régler, une fois pour toutes, le « désordre » qui règne à la tête du Canton Akouê. Ce, en désignant M. Dahouet, comme chef de ladite communauté. Mais, surprise ! Depuis lundi dernier, les informations font état de la remise à Augustin Thiam, actuel gouverneur du District de Yamoussoukro, du document par le corps préfectoral, qui en fait le chef du Canton. Difficile à comprendre, quand on sait que les choses devraient se passer autrement.

Pareille réalité ne saurait, à la vérité, contenter l’ancien chef de l’Etat, qui estime que la parole donnée est sacrée. S’il est prêt à faire des sacrifices pour le bienêtre de ses alliés, il n’en attend pas moins d’eux. D’autres informations, que nous développerons prochainement, ne seraient pas de nature à sécuriser les retombées de l’Appel de Daoukro. Qui donne gagnant le président actuel, Alassane Ouattara.

Le Prince des Nambê entend tout mettre en œuvre pour réussir les réglages que les militants du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) attendent impatiemment. Les militants du Pdci n’ont pas manqué de le signifier aux émissaires de Bédié dans leurs localités respectives.

Par KK

Source: Le Mandat

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.