Un père de famille condamné à deux ans de prison pour avoir filmé son fils pour un site porno gay

Un père de famille condamné à deux ans de prison pour avoir filmé son fils pour un site porno gay

Un jeune père de famille a été condamné à deux ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de Saint-Etienne pour avoir réalisé des vidéos à caractère sexuel avec son fils de trois ans.

“Jeune papa”. Un pseudonyme banal pour cacher des actes sordides. Un père de famille de 31 ans originaire de Pont-de-Cheruy (Isère) a dû s’expliquer ce mardi devant le tribunal correctionnel de Saint-Etienne pour des vidéos à caractère sexuel où il tient le premier rôle. Le problème : le jeune Isérois faisait participer son fils de trois ans à ses films.

Selon le journal Le Progrès, les faits remonteraient à décembre 2012. Le père de famille se serait connecté sur un site porno gay et filmé “approchant son sexe en érection de la bouche de son fils, puis se masturbe avec la main de l’enfant”, révèle le quotidien. Un de ses spectateurs, Kevin B., 22 ans, un habitant de Saint-Etienne, figurait également parmi les prévenus.

“Il prend son enfant pour un objet sexuel”

Mais le père de famille n’était apparemment pas à son coup d’essai : “j’avais déjà fait la même chose cinq mois plus tôt, un jour où j’avais la garde des petits”. Face aux magistrats, le trentenaire tente d’expliquer son comportement. Internet serait à l’origine de sa récidive : “le fait d’aller sur ce site… Pour faire des caméras, je faisais venir mon fils”. Une analyse qui passe mal auprès de Me Franck Pibarot, avocat de la partie civile : “on est à la limite de la prostitution infantile. Le prévenu prend son enfant pour un objet sexuel qu’il lance en pâture à des pédophiles !”

De son côté, Kévin B. n’a pas amorcé la moindre explication sur son comportement. Verdict : cinq ans de prison dont trois avec sursis et mise à l’épreuve pour les deux prévenus. Avec un mandat d’arrêt pour Kévin B., chez qui les enquêteurs ont trouvé “plus d’un millier de photos pédopornographiques”. Un goût pour les images scandaleuses qui l’a conduit directement derrière les barreaux.

Laura Lépine

Source: metronews

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*