Une femme s’introduit chez son voisin et lui fait une fellation pendant qu’il dort | eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France Une femme s’introduit chez son voisin et lui fait une fellation pendant qu’il dort
Une femme s’introduit chez son voisin et lui fait une fellation pendant qu’il dort

Une femme s’introduit chez son voisin et lui fait une fellation pendant qu’il dort

Une Brésilienne a été condamnée par le tribunal correctionnel de Toulon pour avoir pratiqué une fellation non désirée sur son voisin.

Les faits se sont produits le 29 juin dernier, à Hyères, dans le Var. Ce soir-là, une femme transgenre d’origine Brésilienne âgée de 33 ans, en vacances dans la région, s’était introduite vers 3h du matin dans l’appartement de son voisin qui avait passé la soirée à regarder un match de football avec un ami.

Elle avait alors pratiqué une fellation sur cet homme, qui s’était réveillé en sursaut et avait crié, provoquant la fuite de la jeune femme.

«Je me suis trompée de porte»

A la barre, la Brésilienne a reconnu les faits, selon Nice-Matin. Poursuivie pour «atteinte sexuelle par violence, menace ou contrainte», elle a été condamnée à quinze mois de prison avec sursis.

«Je regrette énormément ce qui s’est passé. Je me suis trompée de porte, je suis entrée et voilà… J’étais très alcoolisée. Sur le moment, je n’ai pas réfléchi aux conséquences», a-t-elle expliqué, précise Var Matin.

La présidente du tribunal n’a visiblement pas été convaincue par cette explication. «Lorsque vous vous êtes rendu compte que vous vous étiez trompée d’appartement, vous auriez dû partir. Or là, non, vous restez et vous faites une fellation», lui a-t-elle lancé.

De son côté, la victime a expliqué qu’elle suivait une trithérapie depuis les faits «dans l’attente des résultats concernant le test du VIH». La Brésilienne a avoué à la cour «être escort-girl en France pour financer (ses) opérations de transformation physique», précisant qu’elle avait désormais un conjoint et souhaitait «arrêter pour avoir une vie normale».

En plus de sa condamnation avec sursis, la jeune femme est interdite de séjour à Hyères pendant trois ans et devra payer 2.000 euros de dommages et intérêts à sa victime.

Source: cnews.fr

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.