Une grève paralyse les administrations des affaires sociales et de l’enseignement professionnel à Bouaké

Une grève paralyse les administrations des affaires sociales et de l’enseignement professionnel à Bouaké

Les agents et fonctionnaires des affaires sociales et de l’enseignement professionnel ont entamé, jeudi, une grève de 48 heures pour réclamer de meilleures conditions de travail et un profil de carrière, a constaté APA sur place dans la 2ème ville du pays.

‘’ Vu le communiqué de préavis de grève déposé auprès des autorités, nous à notre niveau ici, à la Direction régionale des affaires sociales, comme vous le constatez la grève est suivie”, a déclaré à APA, Aboubacar Koné, assistant social en poste à la Direction régionale des affaires sociales de Bouaké.

Les agents et fonctionnaires grévistes en phase avec les 11 syndicats qui les représentent, réclament la satisfaction totale de ‘’20 revendications majeures”, dont la finalisation du profil de carrière et le reclassement des personnels enseignants, la levée de la mesure discriminatoire de suspension des précomptes à la solde en faveur des syndicats des enseignants.

A ces revendications, s’ajoutent, également, le recrutement de 1310 assistants sociaux diplômés d’Etat en attente d’affectation depuis six ans, l’octroi d’une indemnité contributive au logement de 40 000 FCFA aux éducateurs préscolaires adjoints et aux instructeurs, la définition d’un profil de carrière pour certains emplois…etc.

Au collège d’enseignement technique (CET), au CBCG, au lycée professionnel de Bouaké, les apprenants ont été priés de rentrer à la maison. Au centre social et au centre d’éducation spécialisée de Koko et dans les différentes directions régionales des affaires sociales et de la formation professionnelle les agents et fonctionnaires de l’Etat ont à l’unanimité déserté les lieux.

Source : APA

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.