Une psychologue demande aux parents de ne plus embrasser leurs enfants sur la bouche

Une psychologue demande aux parents de ne plus embrasser leurs enfants sur la bouche

La venue d’un enfant est souvent le moment où l’on se redécouvre, où notre raison de vivre et d’être se multiplie à hauteur que nous voyons grandir nos bambins. Être parent, c’est avoir des responsabilités quant à l’éducation, au bien-être, au développement personnel et au sentiment d’importance de ses enfants.

Effectivement, un enfant doit se sentir aimé et en sécurité dans l’environnement familial où il se trouve. Ainsi, certains parents décident de montrer leur affection à leurs enfants en les embrassant sur la bouche par exemple. Mais ce geste affectif fait débat et les psychologues pour enfants se sont penchés sur ce phénomène.

L’impact psychologique d’embrasser sur la bouche son enfant

La psychologue, Charlotte Reznick, explique que lorsque les enfantprennent conscience de leur sexualité, dès le plus jeune âge, un bisou sur la bouche peut créer des liens émotionnels déroutants pour eux. En effet, même si cela semble innocent de la part des parents, les enfants se développent par mimétisme ainsi ils pourront reproduire la même chose avec autrui sans réaliser l’impact intime et sexuel de ce geste. Par ailleurs, à partir de l’âge de 4 ou 5 ans, les enfants ont une conscience sexuelle et cette dernière sera confuse. D’un côté, le baiser sur les lèvres leur procura une stimulation sexuelle car c’est une zone érogène qui provoque la libération de la sérotonine et de l’ocytocine, c’est-à-dire des hormones du plaisir mais d’un autre, ils se retrouveront perdus dans leur orientation sexuelle. C’est pourquoi elle préconise d’embrasser son enfant uniquement sur la joue ou sur le front.

Certains psychologues ne s’accordent pas sur la question, dont la psychologue Sally-Anne McCormack qui affirme que le fait d’embrasser un jeune enfant sur les lèvres reviendrait à associer l’allaitement à de futurs problèmes d’orientation et de comportement sexuel.

Source: santeplusmag.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.