Une religion qui ne lutte pas contre l’injustice et les tueries est une religion inutile

Une religion qui ne lutte pas contre l’injustice et les tueries est une religion inutile

Selon plusieurs quotidiens abidjanais, 50 000 jeunes catholiques étaient rassemblés, ce dimanche 4 mars 2018, au stade Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan. Ce rassemblement, dont le thème était “Jeune, avec l’Esprit Saint, tu es capable de partage et de solidarité”, est une bonne chose et une bonne nouvelle s’il est une préparation ou un entraînement de la jeunesse catholique à d’autres rassemblements, dans les semaines ou mois à venir, partout dans notre pays, pour soutenir les familles qui ont perdu un enfant ces derniers mois mais aussi pour dire stop à ces crimes sur lesquels comptent certains individus pour devenir riches ou puissants. J’espère donc que ce rassemblement ne sera pas le dernier.

J’espère que les jeunes des autres églises (évangélique, méthodiste, baptiste, adventiste, harriste, christianisme céleste, etc.) se lèveront, eux aussi, pour exprimer leur ras-le-bol et exiger que toute la lumière soit faite sur ces rmeurtres et assassinats et que les commanditaires et exécutants soient arrêtés et durement sanctionnés. Car on ne peut se dire disciple du Christ qui a nourri les corps et les âmes et se contenter de prier, de jeûner et d’aller en pèlerinage ici ou là.

J’espère aussi que les jeunes musulmans ne tarderont pas à emboîter le pas aux jeunes chrétiens car “toute religion qui prétend être préoccupée par les âmes des hommes et qui ne se préoccupe pas des bidonvilles qui les maudissent, des conditions économiques qui les étouffent et des conditions sociales qui les paralysent, est une religion moribonde spirituellement en attente d’être enterrée” (Martin Luther King, Jr.). Ceux qui se disent croyants, s’ils ne veulent pas que disparaisse leur religion, savent désormais ce qu’il faut faire: allier foi et engagement, ne pas se taire devant l’injustice, ne pas minimiser l’enlèvement et l’assassinat des enfants, laisser résonner en eux les paroles du Pasteur Luther King: “Celui qui accepte passivement le mal y est aussi impliqué que celui qui aide à le commettre. Celui qui accepte le mal sans protester, coopère vraiment avec lui.”

Quant aux dignitaires religieux, dont le comportement frise quelquefois l’indignité, ils doivent comprendre que l’enjeu, ce n’est pas de bâtir, à coup de milliards, mosquées, temples et églises au moment où le pouvoir d’achat des Ivoiriens se rétrécit comme peau de chagrin, à l’heure où des jeunes ayant terminé les études depuis 6 ou 7 ans sont en quête de leur premier emploi. Ils doivent admettre une fois pour toutes que ce qui est important, la vraie adoration, c’est de se battre pour que l’homme, le vrai temple de Dieu, soit debout car “la gloire de Dieu, c’est l’homme vivant (Saint Irénée).

Jean-Claude DJEREKE

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.