UPC- FPI: Le remake du complot de la françafrique contre la souveraineté Africaine (Par Patient Ndom)

UPC- FPI: Le remake du complot de la françafrique contre la souveraineté Africaine (Par Patient Ndom)

Le chien ne change pas sa façon de s’asseoir. Pour tout observateur politique du marigot françafricain. Deviner la suite des événements en Côte-d’Ivoire devient presqu’un jeu d’enfant.

Le philosophe Allemand Hegel ne disait- il pas que “ les êtres humains ont ceci de particulier qu’ils ne savent pas retenir les leçons de l’histoire”?

Pour ne pas nous étendre en long et large sur le parallèle à faire et évident de la la lutte de résistance de ces deux organisations. Nous allons nous limiter à vous livrer des similitudes des actes de corruption et de violence subient par ces partis frères à des périodes différentes de notre histoire.

1- la guerre violente de la France contre le FPI et le peuple Ivoirien fut la même que la France coloniale imposa à L’UPC et au peuple Kamerunais avec des milliers de morts. L’objectif étant d’installer à la tête de nos pseudo-états, des marionnettes à la solde de l’hexagone et de la finance internationale.

2- le plan de corruption de la ligne politique du parti en imposant à sa tête des collabos ayant abdiqué et rendu à l’ennemi avec armes et bagages. Alors que les dirigeants historiques encore vivants, continuent de se battre pour maintenir le parti débout. C’est le cas de Mayi ma Matip et Augustin Frédéric Kodok en 1960 et 1992 pour l’Upc et Affi N’guessan en 2015 pour le FPI.

3- la suite logique sera identique pour le FPI comme ce fut le cas pour l’UPC.

a/ Les camarades du Fpi doivent plus que jamais resserrer les rangs. Les combats à venir seront d’une violence inouï.

b/ Il faut poursuivre la mobilisation pour la libération du président Laurent GBAGBO. Mais sans y aller avec un vision messianique d’un miracle à venir de Jésus pour un dénouement heureux de cette injustice. J’insiste là dessus. Ahuri par les prêches que j’entends ci et là.

Il faut qu’on se le mette en tête un fois pour toute. Le président Laurent GBAGBO n’est pas en prison, il est en déportation. Ceux qui l’y ont amené savent parfaitement qu’il est innocent. Mais pour la poursuite de leur plan de récolonisation de l’Afrique et leur ambition presque en voie de concrétisation de faire main basse sur le cacao Ivoirien, il fallait absolument l’éliminer et domestiquer son parti.

c/ Le FPI doit mettre un accent sur la formation idéologique et politique de ses militants.

d/ La grande tournée de redynamisation du président Sangaré s’avérant être un vif succès, l’administration de Ouattara s’est trouvé dans l’obligation de faire jouer l’appareil judiciaire pourri et inique. Avec pour ambition d’interdire au FPI légitime L’UTILISATION DU SIGLE DU PARTI. Bloquant ainsi toute tentative de récupération du parti par la voie des urnes au président Sangaré. Et faisant d’Affi de facto le seul représentant légal du FPI. Le coup de main du président Gbagbo pour régler cette (OPA) se fera attendre.

e/ La mobilisation pour la libération du président Gbagbo montant en puissance au lieu de le libérer faute de preuves, la bande à Bensouda aux ordres de Soros et de la mafia de la finance internationale lui réservera un destin à la Milosovic en allant de dilatoire en dilatoires pour faire traîner au maximum cette comédie.

Sans être exhaustif du point de vue de l’énumération des similitudes dans les actions pour décrédibiliser et faire imploser l’unité du parti. Je mets en garde les camarades qui seraient tentés de faire une confiance sans bornes à cette justice pourrie dans ce procès qui s’annonce contre le FPI.

Les propos de la canaille de juge ( démon Kessi) regrettant la fin de la peine de mort au procès du général Blé et du brave Yapo est un indicateur à prendre au sérieux.

Mais, l’histoire nous apprend qu’il n’y a que la lutte qui libère.

Haut les coeurs camarades.

LE COMBAT CONTINUE.

Nb: j’ai de petites propositions. Mais vous avez compris. Je ne les exposerais pas ici.

Patient Ndom

About Tjefin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.