Urgent :Des meurtres massifs se préparent contre Locodjro

Urgent :Des meurtres massifs se préparent contre Locodjro

Urgent : Des meurtres massifs se préparent contre Locodjro
Ce vendredi 30 janvier 2015, une de nos sources nous a informé d’une menace de mort d’Alassane Ouattara à l’encontre des habitants de Locodjro (Abidjan).

De quoi s’agit-il ? Il y a quelques années Madame Dominique Nouvian aurait acheté presqu’une trentaine d’hectares appartenant au village sans que celui-ci n’ait été informé d’une quelconque transaction. Cette parcelle réservée à des générations de jeunes ne peut être cédée. Or après l’achat frauduleux de cet espace, Mme Alassane (Dominique Nouvian) la vend à son tour à une entreprise de construction marocaine (Adoha) qui depuis 2011 use de tous les moyens pour bâtir à Abidjan contre le refus de la population.

Souvenez-vous, il y a un an un jeune qui avait déféqué sur ce terrain litigieux avait été abattu par les FRCI envoyés par l’État pour surveiller ce site privé. Le meurtre de ce jeune avait ému les ivoiriens et particulièrement les jeunes du quartier qui n’avaient pas hésité à braver la force publique pour se faire entendre.

Alassane Ouattara, agacé par la résistance des jeunes de Locodjro, a clairement dit à Danho Paulin (Maire d’attiécoubé) qu’il tuerait tous ceux qui empêcheraient sa femme de livrer l’espace à Adoha. Il a ajouté qu’il n’accepterait pas qu’on bafouille ainsi l’honneur de sa femme auprès des autorités marocaines actuellement très engagées dans l’achat des terres en Côte d’ivoire.

Danho Paulin a donc rencontré la chefferie de Locodjro pour lui donner la brutale information émanant du chef de l’État : « Je tuerai tous ceux qui se mettront en travers de cette transaction et il n’y aura rien ». Cette menace de mort est prise très au sérieux. En milieu de semaine de nombreuses rencontres ont eu lieu dans ce village pour y faire face. La fermeté des jeunes et l’agressivité manifeste d’Alassane Ouattara font craindre un bain de sang imminent.

Il aurait été judicieux que le pouvoir règle judiciairement le compte à ceux qui en toute illégalité ont vendu une parcelle qui n’était pas à eux. Tous les incriminés sont connus. Leur faire rendre gorge aurait été plus logique que de s’en prendre aux authentiques propriétaires qui ne demandent qu’à jouir de leur bien. Le plus affligeant et triste dans cette affaire c’est le fait qu’un chef d’État profère sans gants de telles menaces alors que des voies plus indiquées existent qui peuvent être explorées.

Sa volonté de vendre les terres ivoiriennes au Maroc contre les légalités traditionnelles énerve de plus en plus les ivoiriens. De telles transactions ne peuvent survivre à son règne. Les Bidjan n’ont vendu aucune terre. Aucun élément juridique ne montre les traces d’une telle forfaiture et ce depuis la colonisation. Nous mettons quiconque au défi d’infirmer notre posture.

Ces bradages fonciers qui actuellement ont cours ne reposent sur aucune base sérieuse. De petits voleurs locaux ont vendu ce qui n’était pas à eux à des clients sans scrupule. Tout en définitive est articulé au faux qui à tout moment peut être mis en cause. L’expropriation des populations du Sud et de l’ouest de la Côte d’ivoire initiée par les colons véreux est actuellement dans une phase d’accélération inédite.

L’intimidation de Ouattara s’inscrit dans ce sillage. Faire payer à certaines populations leur penchant souverainiste qui ne faiblit. Ce qui se passe à Locodjro doit être vu comme une lutte fondamentale qui ne fait pas différence avec celle de l’espace Krou et autres régions désagrégées par les missionnaires d’une France économiquement asphyxiée.

A Locodjro se joue la partition de la souveraineté. Il est curieux que le bradage hystérique de la Côte d’ivoire soit un programme de gouvernement. L’honneur de Madame Nouvian ne mérite pas la mort des habitants de ce paisible village. Celui qui accueille mérite respect ; la générosité ne peut être un défaut.

Nous sommes en alerte. Relayez massivement cette urgence pour mettre une positive bride au dispositif funeste promis par Alassane Ouattara, et qui au dire de nos sources se met actuellement en place. Donnez cette information aux sites marocains pour qu’ils la relaient : il y va de la fondamentale amitié entre le Maroc et la Côte d’ivoire. Des crimes vont être perpétrés qui porteront l’estampille « Maroc ».

L’expropriation et le meurtre des autochtones ne paient jamais. Toute construction sur du sable a nécessairement un destin de feuille morte.

Dr Oyissé, Suisse

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE