Venance Konan propose de supprimer l’article 35 sans le référendum

Venance Konan propose de supprimer l’article 35 sans le référendum

J’ai découvert deux conventions internationales que la Côte d’Ivoire a signées et ratifiées qui me semblent intéressantes à connaître, et qui pourraient nous éviter les palabres inutiles que je vois poindre à l’horizon.

La première est « la Convention internationale sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale », adoptée et ouverte à la signature et à la ratification par l’Assemblée générale des Nations Unies dans sa résolution 2106 A(XX) du 21 décembre 1965. Cette convention a été ratifiée par notre pays le 4 janvier 1973. La seconde est « la Convention internationale relative aux droits civils et politiques », adoptée et ouverte à la signature, à la ratification et à l’adhésion par l’Assemblée générale dans sa résolution 2200 A (XXI) du 16 décembre 1966. Ce texte a été ratifié par la Côte d’Ivoire le 26 mars 1992.

Tout le monde peut consulter ces textes en allant sur n’importe quel moteur de recherche.

Que disent ces conventions qui pourrait nous intéresser ? 

La première convention dit ceci en son article premier : «dans la présente Convention, l’expression « discrimination raciale » vise toute distinction, exclusion, restriction ou préférence fondée sur la race, la couleur, l’ascendance ou l’origine nationale ou ethnique, qui a pour but ou pour effet de détruire ou de compromettre la reconnaissance, la jouissance ou l’exercice, dans des conditions d’égalité, des droits de l’homme et des libertés fondamentales dans les domaines politique, économique, social et culturel ou dans tout autre domaine de la vie publique. »

La seconde convention déclare : « les Etats parties au présent Pacte s’engagent à respecter et à garantir à tous les individus se trouvant sur leur territoire et relevant de leur compétence les droits reconnus dans le présent Pacte, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d’opinion politique ou de toute autre opinion, d’origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation. » La même convention dit en son article 25 : « tout citoyen a le droit et la possibilité, sans aucune des discriminations visées à l’article 2 et sans restrictions déraisonnables : a) de prendre part à la direction des affaires publiques, soit directement, soit par l’intermédiaire de représentants librement choisis ; b) de voter et d’être élu, au cours d’élections périodiques, honnêtes, au suffrage universel et égal et au scrutin secret, assurant l’expression libre de la volonté des électeurs ; c) d’accéder, dans des conditions générales d’égalité, aux fonctions publiques de son pays. »

L’article 26 pour sa part proclame que : « toutes les personnes sont égales devant la loi et ont droit sans discrimination à une égale protection de la loi. A cet égard, la loi doit interdire toute discrimination et garantir à toutes les personnes une protection égale et suffisante contre toute discrimination, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d’opinion politique et de toute autre opinion, d’origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation. » Enfin, le Comité des Droits de l’Homme des Nations Unies, seul organe habilité par les Etats parties à interpréter le pacte avait fait cette observation en 1996 : « l’application effective du droit et de la possibilité de se porter candidat à une charge élective garantit aux personnes ayant le droit de vote un libre choix de candidats. Toute restriction au droit de se porter candidat, par exemple un âge minimum, doit reposer sur des critères objectifs et raisonnables. Les personnes qui à tous autres égards seraient éligibles ne devraient pas se voir privées de la possibilité d’être élues par des conditions déraisonnables ou discriminatoires, par exemple le niveau d’instruction, le lieu de résidence ou l’ascendance, ou encore l’affiliation politique. Nul ne devrait subir de discrimination ni être désavantagé en aucune façon pour s’être porté candidat. »

Qu’est-ce que tout cela veut dire ? 

Cela veut dire que lorsqu’une personne est reconnue ivoirienne, elle ne devrait subir aucune des discriminations décrites dans ces conventions si elle veut prendre part à la direction des affaires publiques, ou si l’on veut, si elle veut être élue. Cela veut dire que notre constitution adoptée en 2000 n’a aucune valeur, parce qu’elle pratique une discrimination basée sur l’ascendance en indiquant que les candidats au poste de président de la République devraient être Ivoiriens de père et de mère eux-mêmes ivoiriens. L’exigence aurait dû s’arrêter au fait d’être Ivoirien. Le droit est très clair : lorsque nous sommes partie à une convention internationale, si elle entre en conflit avec notre constitution, c’est à nous de modifier notre texte fondamental pour le rendre conforme à la convention que nous avons librement signée et ratifiée. Je crois que la logique est claire.

Si cette convention viole notre constitution et que nous ne voulons pas modifier celle-ci, nous n’adhérons tout simplement pas à la convention. Donc, si nous avons déjà ratifié une convention qui interdit les discriminations, nous ne pouvons pas venir adopter des textes qui discriminent de manière aussi évidente. Tant que nous sommes parties à ces conventions, nous ne pouvons pas adopter des textes qui les violent de façon aussi flagrante. L’article 35 de notre constitution viole tout simplement un engagement international signé et ratifié par notre pays. Par conséquent, il n’a aucune valeur. Nous n’avons donc pas besoin de référendum pour enlever cet article. Il suffit de constater son illégalité pour le rendre caduc et ne pas l’appliquer.

Venance Konan

About admin

21 comments

  1. Il a perdu la tete celui la, c’est-il combien de pays qui sans referendum AUCUN disent dans leur constitution qu’il faur etre ne de pere et de mere avant de briguer la magistrature supreme et de surcroit il faut etre musulman 100% ( Tunisie, Maroc Egypte etc etc). Et de surcroit Alassane a vote pour cet article 35 donc on change PAS.

  2. il dit quoi même ce mec là…? j’espère qu’il n’a pas fumer encore son herbe là….
    la démission de Wodié n(est donc pas un hasard…voici leur plan secret pour confisquer le pouvoir…

  3. QUAND LES FÉTICHES BOUFFENT LA CERVELLE!!!!
    QUEL GACHIT!!!

  4. Tu as quoi dans ta tête toi? De l’ eau? Casse-là et lave-toi! Tu acceptes que la C.I. reste une poubelle? Du n’ importe quoi! Ce sont les referendums et le stricte respect de leur constitution qui ont mis de l’ ordre dans les pays occidentaux que tout le monde envie aujourd’hui pour leur stabilité. Vas te faire voir ailleurs et SHUT UP si tu n’ as rien à dire!

  5. Maudit soit Venance et sa famille. Bande d’hypocrite frappée de cécité.Intellectuel et pion de Satan ,l’histoire, notre histoire retiendra que tu es passé a côté. Tu as vécu initialement, pauvre imbécile. Oui tu n’es rien qu’un idiot.
    Merci

  6. Un intellectuel qui pratique la politique du ventre
    est un politicien égaré et déconnecté. Oui VENANCE le maudit mercenaires du MOSSI imposteur,tu as de l’eau a la place du cerveau. Tu es comme un chien affamé. Pauvre imbécile ,tu ne passeras pas et l’histoire t’en tiendra rigueur.
    Ceux qui voient comme F.WODIE se retirent .
    A bon entendeur salut.
    Merci

    • venance a dit quoi de mauvais et tu mets a nu ta haine d’animal.c’est grave de ne pas etre intilligent.llui au moins a le merite de faire son devoir de memoir.bravo

  7. Avançons fiers ivoiriens, ne perdons pas de temps à lire ces traitres et ennemis de la nation qui finirons à coup sûr dans des égouts de notre histoire…

  8. Venance est dans sa logique de rebelle! il milite pour la suppression de l’article 35 de la constitution de Côte D’Ivoire. On attend donc la réaction des ivoiriens sur cette question!!

  9. Ha ha ha …les gars quand on voit ça , on peut se dire qu’on a honte qu’un homme pareil se dise journaliste , he bien Konan, du jour au lendemain s’est rappelé des conventions signées , où est ta grande gueule quant les conventionnaires viennent faire la loi chez toi chaque fois que tu ouvres la bouche c’est comme si tu ne vivais pas en Côte-d’Ivoire, de quelle école tu es sorti et comment tu es arrivé à être ” comment tu dis déjà ? ….journaliste , ho mais j’oubliais c’est vrai que avec ouatara il ne faut surtout pas être intelligent tant qu’il peut te mettre les armes dans la mans pour tuer, éventrer les femmes enceintes et violer tout ce qui se trouve sur votre passage pourvu que ça fait de lui ” enfin ” le président de la côte d’ivoire dont il a tant et tant de fois cauchemardé et qui est aussi devenu notre cauchemar , alors il te case mais la question que nous autres les non outara qui sommes les tueurs des gens du nord quand il ne sera plus là qu’est ce que vous allez faire ? nous rendre nos parents, nos frères, nos sœurs violés ,nos vieux qui sont morts en fuyants dans les broussent et ceux qui ne pouvaient pas parce que trop malades ou top vieux pour courir se faire massacrés et ce dans toute la côte d’ivoire à part le nord , he oui Konan on a jamais vu ça au pays alors est ce que tu vis en côte d’ivoire et est ce que tu entends les agonies des morts qui ne sont pour vous que des moins que rien puisqu’ils ne sont pas du nord non pas du nord ce n’est pas tout le mode au nord, mais du rdr ? changez cette constitution d’un tour de mains nos morts vous regardent et comme tu dis que …c’est toi qui le dis , tu es écrivain et comme tu recommences à t’instruire en visitant les conventions internationales , je vais te demander de revoir et surtout de relire plusieurs fois car je vois que tu as besoin de temps et ça je peux comprendre quand on voit d’où tu viens et qui es ton maître , que tu aies besoin de plus de temps que n’importe quel autre pour comprendre et apprendre. Donc revois un peu ” les souffles ” du grand poète sénégalais Birago Diop et qui dit ceci: ” Ceux qui sont morts ne sont jamais partis ils sont dans l’arbre qui frémis, dans le bois qui gémit , dans l’eau qui coule, qui dort , dans la case, dans la foule , … les morts ne sont pas morts ect…. je peux te dire tout le texte mais s’est bien pour ton cerveau de faire un peu d’effort même si c’est vrai qu’on vous sert dans votre république tout sur un plateau d’or. Bonne lecture et alors seulement tu peux changer la constitution .

  10. c’est juste malheureux de voir un journaliste reagit de cette manière, et si le ridicule tuai il sera déja mort

    • voilà où des gens prêts à tout detruire pour leur ventre qui n’est plein; incongruité va tuer cmt une nation n’est pas libre de dire peut être son représentant légal et légitime. oh honte

  11. Le président de la cour constitutionnelle et président , mais il travaille de façon collégiale avec les autres membres du conseil. À ce que je sache, ils sont tous compétents. Est ce que l’avis de WODIE est celle de la majorité des conseillers? Je ne suis pas juriste, ce que je sais aucun autre conseiller n’a demissionné . Alors problème d’amour propre ou quelqu’un qui ne veut pas de la démocratie au sein du conseil

  12. Ce bonhomme est dans la même logique que Bedié l’ivrogne:à savoir brader leur pays.
    Bande de toccards.

  13. il faut croire, selon vous Venance Konan, que la Côte d’Ivoire est les seul pays au monde à avoir signé ces conventions. puisque dans tous les pays du monde, la seule détention de la nationalité ne suffit pas pour être candidat à la présidentielle: en France, UN FRANCAIS DE SOUCHE QUI N’A PAS LA SIGNATURE DE 500 ELUS AU MOINS, NE PEUT ETRE CANDIDAT A LA PRESIDENTIELLE; AUX ETATS-UNIS, IL FAUT ETRE ABSOLUMENT NE SUR LE TERRITOIRE NATIONAL, QUAND BIEN MEME L’ON EST AMERICAIN DE SOUCHE. vous savez, Venance Konan, nos hommes politiques ont certes manipulé le peuple, et nous convenons tous qu’il faut amender notre Constitution pour qu’elle rassemble mieux les Ivoiriens. mais, COMPRENEZ QU’EN LA MATIERE LA COTE D’IVOIRE EST TRES LOIN D’ETRE LE PIRE PAYS AU MONDE. aux Etats-Unis et en Europe des partis politiques et autres mouvements dits d’extrême-droite, sont des groupes ouvertement racistes et xénophobes; ils militent pour cela, participent aux élections, les gagnent et dirigent plusieurs pays. or, en Côte d’Ivoire, le tribalisme et la xénéophonie sont pénalisés. non, je refuse de penser comme vous, Venance Konan, en dépit de tout le respect que j’ai pour l’intellectuel que vous êtes, que mon pays soit pire que les autes.

  14. Mr Venance est dans rhétorique creuse car son analyse des faits est tronquée. De fait une analyse prend en compte des arguments ou des exemples pour étayer, soutenir ce qu’on veut exprimer à tous. A l’entendre, cette convention des droits de l’homme est au-dessus de la constitution d’un pays. Si tel est le cas qu’il prenne la constitution de tous les pays signataires pour soutenir un argumentaire. Quoique note constitution soit imparfaite, il est vraiment dommage de lire Mr KONAN jouer au fou du Roi. Certainement pour conserver son poste. Ah pauvre d’africain !

  15. Le Venance qu’il vienne lui-même supprimer l’article 35 de la constitution ivoirienne s’il en a les couilles.

  16. Celui la je pense qu’il est “book smart” mais trop bete. Il est l’incarnation du sorcier…
    Une creature a quatre pates qui provient du dernier echelon de l’humanite.

  17. Si l’article 35 est une discrimination, c’est que toutes les constitutions du monde sont discriminatoires. Venance Konan veut tellement faire plaisir qu’il se rend ridicule. Voilà des gens qui n’ont aucun mérite et qui sont à des postes de cadres. Alors pour conserver leurs privilèges ils creusent leur cervelle pour inventer des recettes magique.
    Monsieur le directeur du grand journal national, le référendum est un pilier important de la démocratie.Alors par votre démoniaque stratégie vous voulez donner la preuve que notre pays a cessé d’ être une democratie? Mais un pays où on changer les lois à volonté. On y a plus besoin d’une assemblée. Notre loi fondamentale soumise à toutes les conventions internationales. Vous donnez la preuve que vous êtes un gros nul. Quelqu’un va arriver au pouvoir Il va appliquer ta théorie tu auras de quoi à dire.
    C’est aujourd’hui une chanson: gouvernez et laissez la constitution tranquille.
    Cependant ce que tu aurais conseillé pour régler ce problème, c’est la réconciliation. Une réconciliation qui attenuerait les rancoeurs et les situations de rivalité et de défiance. Le journal que tu diriges est national. Il a été créé pour servir les ivoiriens dans leur ensemble. C’est un instrument de développement et de paix que ta médiocrité a transformé en une arme contre le peuple de CI.Tu as le temps de te ressaisir

  18. Le griot qui fait tout pour se faire voir par dramane mais monsieur l,arriviste c,est toi qui parlait mal de ce mossi au temps de bedie ce mossiqui croit que s,il devient ivoirien il sera qelqu,un sauf qu,il est ne mossi et falsifier la nationalite ivoirienne ne fera jamais de lui ivoirien

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE