Venus attaquer des maquis : La population de Yopougon met en déroute plusieurs microbes

Venus attaquer des maquis : La population de Yopougon met en déroute plusieurs microbes

Conséquence de la crise post électorale, le phénomène des ‘’microbes’’ a pris une autre allure en Côte d’Ivoire. Armés de machettes, marteaux, couteaux et quelques fois même de pistolets, de jeunes garçons dont l’âge varie entre 12 et 18 ans sévissent dans les communes du District d’Abidjan.

Comme un ouragan, ils ravagent tout sur leur passage. A leur actif, l’on enregistre de nombreuses victimes parmi lesquelles un doctorant, des nigérianes et surtout de jeunes femmes. Cette bande armée réussit ainsi à créer la psychose au sein des populations.

Malgré les actions de grandes envergures engagées par le gouvernement ivoirien contre cet autre type de délinquance juvénile, ces enfants n’ont pas lâché du leste.

Même l’assassinat et la décapitation de Zaman, le chef des « microbes » de la commune d’Attécoubé, le 14 avril 2015 n’a pas réussi à avoir raison d’eux. Bien au contraire, ces bandes à la machette continuent leurs opérations macabres sans sourciller.

Les débits d’alcools de ‘’Gabriel-gare’’, un sous-quartier de la commune de Yopougon ont été le théâtral d’une attaque de ces ‘’petits démons’’ le vendredi 8 mai 2015. Armés d’armes blanches, c’est un impressionnant détachement de jeunes garçons qui ont tenté de dépouiller les clients de ces différents espaces.

Fort heureusement, mal leur en prit. Ils se sont mis à dos des riverains déterminés à mettre fin à leur règne dans ce quartier, qui a longtemps encaissé leurs agressions.

Opportune Bath

Source: lepointsur.com

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE