Vers une action collective pour faire interdire le Lariam

Vers une action collective pour faire interdire le Lariam

Cet antipaludique, déjà interdit dans 28 pays, est accusé de provoquer de graves effets secondaires.

C’est un médicament mis sur le marché il y a plus de trente ans et il est à nouveau pointé du doigt. Une action collective s’apprête à être lancée pour dénoncer les effets secondaires graves du Lariam et faire interdire cet antipaludique en France, comme c’est déjà le cas dans 28 pays. «On est en train de regrouper des victimes. On rencontre nos avocats la semaine prochaine», indique Georges Alexandre Imbert, président de l’Association d’aide aux victimes des accidents de médicaments.

Cauchemars, hallucinations, confusion mentale… La polémique a été relancée après une interview de Stromae dans l’hebdomadaire «Marianne» la semaine dernière. En 2015, le chanteur n’avait pas supporté son traitement et avait dû interrompre sa tournée mondiale. «Aujourd’hui, je suis encore sensible aux crises d’angoisse. Il m’est déjà arrivé de devoir retourner d’urgence à l’hôpital.»

De son côté, Roche, le fabricant que nous avons joint, rappelle que «le rapport bénéfice-risque de Lariam a été réévalué en 2016 et de nouveau jugé positif par les autorités.» Selon le laboratoire, 39 681 adultes ont été traités en France l’an dernier avec ce médicament prescrit lors de voyages dans des zones à risques.

Source: Le Parisien

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE